Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Trouvez le nom de votre réseau en trois phases-clés



Phase 3 : Initiez la démarche de création

9 règles-clés pour réussir une réunion de création entre membres :

Frédéric Benzimera Frédéric Benzimera, dirigeant de Position, cabinet conseil en études marketing et communication, nous donne ses conseils d’animation de séances de créativité.

Règle n°1 : Décontractez les participants afin de libérer la spontanéité indispensable à une séance de créativité.
On peut par exemple s’entraîner à la recherche de nom en reprenant un ou deux noms de services ou produits connus de tous et tenter de les renommer.

Règle n°2 : Écoutez les idées préconçues que les participants ont sur le sujet : par écrit ou à l’oral, chacun exprime ce qu’il envisage comme nom pour le réseau et ce qu’il estime important sur le sujet. « Sans cette séance de « purge » en début de réunion, les participants risquent de ne pas s’écouter tant qu’ils n’auront pas exprimé ce qu’ils pensent du sujet. » explique Frédéric Benzimera.

Règle n°3 : Alternez les séances de travail individuelles et collectives, chacun pourra développer ses idées au maximum et apporter au groupe une réflexion construite.

• Règle n°4 : Pendant le brainstorming (« tempête d’idées »), bannissez :
• Les jugements sur les idées proposées.
• La censure : toute idée est bonne à dire, même la plus farfelue.

[ Le rôle de l’animateur ]
Il encadre la rencontre, propose les différentes séquences de travail et guide les participants. C’est lui qui « favorise au maximum les rebonds des uns sur les idées des autres, il donne l’exemple lui-même en transformant un mot proposé, en reprenant une idée et en la développant » rappelle Frédéric Benzimera.
Enfin, il est le garant du bon déroulement de la séance :
• Régule les participants lors des échanges afin que tout le monde puisse s’exprimer.
• Veille à ce que tout le monde s’écoute.

Règle n° 5 : Notez sur un paper-board tout ce qui est proposé : idées de noms, suggestion d’analogies, thèmes de recherche… et laissez ces notes de recherche affichées dans la salle de réunion, visibles de tous. Ces notes permettront à chacun de se repérer au cours de la réunion et constitueront une base de travail si vous devez reprendre la recherche ultérieurement.

Règle n°6 : Si vous envisagez de donner de la visibilité à votre nom, préparez une liste conséquente de noms (au moins une dizaine) sans vous attacher à un seul. Cela vous évitera de tout recommencer si le nom a déjà été déposé.

Règle n°7 : Ne cessez pas les recherches à l’issue de la réunion, chacun peut de son côté continuer à développer les idées trouvées ensemble. Frédéric Benzimera indique ainsi que « près de 80% des propositions réalisées pour ma dernière création de nom proviennent de recherches ultérieures, grâce à la dynamique de création initiée lors de la réunion collective. »

Règle n° 8 : Vérifiez la disponibilité du nom
• De nombreux noms sont déposés mais non utilisés, si vous pensez que votre nom peut ressembler à des marques existantes, mieux vaut faire appel à un avocat spécialiste en protection des brevets et de la propriété intellectuelle.
• Vous pouvez également effectuer des recherches préalables d'antériorités sur les marques et les noms de société existants auprès de l’INPI.
Attention : l’INPI peut refuser le dépôt de votre nom si celui-ci présente simplement une lettre ou une syllabe différente d’un nom existant déjà.

Règles n° 9 : Pour donner toutes les chances à vos idées, évitez :
• Les termes faciles à détourner avec des consonances malheureuses (en insultes par exemple)
• Les traductions dommageables si vous souhaitez vous développer à l’export
• Les noms trop proches de noms existants

Faire appel à des professionnels de la création de nom, combien ça coûte ?
Comptez 10 000 euros pour une liste de 30 propositions de noms.
Pour chaque nom, l’agence effectue :
• une vérification à l’identique stricte
• une vérification juridique en similitude
• une validation socio-culturelle : chaque nom est traduit dans les langues des pays où le réseau pourrait se développer.

En savoir +
Quand le nom du réseau devient nom de marque
Dépôt de marque, ce qu’il faut faire … et ne pas faire !


<< Phase 2 : Préparez avec soin le brief de création du nom



Retourner à
Créer un réseau
 




Bons plans

Annuaire des réseaux