Place des réseaux ITG
 
 
Bien se vendre en restant soi-même
Mise en ligne : Novembre 2015

Bien se vendre en restant soi-même :
3 exercices pour vous entraîner.


Sommaire
Bien se vendre, c’est :
1. Donner sa vision, partager ses valeurs.
2. Raconter une histoire vraie, la vôtre.
3. Se mettre en scène et jouer son rôle.

Bien se vendre, c’est se mettre en scène et jouer son propre rôle.

Pour certains d’entre nous, dans l’expression, « se vendre », c’est bien le « se » qui fait problème. Certains entrepreneurs s’identifient tellement à leur projet que cela dramatise les enjeux et exacerbe les situations d’échec. Nous nous sentons personnellement attaqués en cas de désintérêt ou de refus. Comment créer la dissociation nécessaire pour maîtriser ses propres émotions, tout en faisant appel à celles de ses interlocuteurs. « Le mieux, explique Pascale Baumeister, est de créer un cadre de représentation : le rapprochement de la vente avec le théâtre peut constituer une puissante métaphore ». Tout comme vous avez scénarisé votre vocation, mettez-vous en scène. Comme un comédien, vous avec maintenant une histoire et un personnage à défendre, tout en restant vous-même. La pression de l’enjeu disparaît avec le plaisir du jeu. « Vous n’êtes plus comme Michel Blanc qui se prend des râteaux dans Les Bronzés parce qu’il est obsédé par l’objectif de « se créer des ouvertures ».

Exercice #3 : Peaufinez la mise en scène.

a. Quelles postures, quelle gestuelle adoptez-vous pour vous présenter ?
b. Pouvez-vous décrire votre personnage comme si vous en étiez l’auteur ?
c. Quels traits de caractères de votre personnage vont émouvoir, susciter l’intérêt du « public » ?
d. Avez-vous un code vestimentaire, des accessoires distinctifs qui viennent renforcer la présence de votre personnage ?

Le cas de Pascale Baumeister : L’œnologue du Sénégal.
À la fin d’une conférence à HEC, une étudiante d’origine sénégalaise vient me voir. « Je veux devenir œnologue, mais tout-le-monde autour de moi me conseille de laisser tomber ». Il est vrai qu’une femme de couleur dans le milieu traditionnel du vin a de quoi détonner. C’était précisément sa force ! Elle devenait un personnage inoubliable, combative, passionnée, brillante, qui au bout du compte créait encore plus d’émotion en affirmant sa différence. En jouant son rôle, elle avait aussi une belle histoire à défendre avec une morale positive : « Reconnaître l’excellence au-delà des préjugés ». Bien sûr, on ne peut pas plaire à tout le monde mais dans un jeu de rôle, elle était moins affectée par les refus et a pu réaliser son rêve.

Et aussi :

- Personal Branding ou comment se positionner comme une marque.
- 12 astuces pour vous distinguer tout en restant vous-même


Page précédente Retour au débur  
Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux