Place des réseaux ITG iDDYL
 
 
Business Plan : un outil efficace pour développer votre réseau
Mise en ligne : Octobre 2017

Business Plan : un outil efficace pour développer votre réseau


Un business plan, ça ne sert pas à faire joli. C’est la pierre angulaire de votre projet et la raison de son succès… ou de son échec. Il permet de clarifier votre projet et de déterminer sa viabilité sur le long terme. Rien que ça ! C’est aussi un outil très efficace pour convaincre des investisseurs de vous suivre. Et pour séduire vos futurs clients. Cette étape est donc essentielle pour tout entrepreneur ou freelance qui débute.

Pourquoi le business plan est-il nécessaire à la croissance de mon réseau ?

1. Vous ne savez pas tout faire

Votre business plan va faire intervenir des compétences nombreuses et très différentes. Vous allez devoir :

  • Faire des prévisions financières et justifier la forme juridique de votre entreprise.
  • Déterminer le meilleur régime d’imposition et mettre au point votre modèle économique.
  • Partir en quête de fournisseurs et de prestataires et négocier vos tarifs.
  • Concevoir un site web et des supports de communication.
  • Chercher un local pour accueillir des infrastructures.
  • Rédiger des documents commerciaux et des accords de partenariat, etc...

Vous ne pouvez pas être expert en tout. Maîtrisez-vous aussi bien les arcanes du droit et de la gestion que l’art du développement web ?

Pour valider chacune des étapes, vous allez devoir créer et activer votre réseau proche. Mais la condition est de réussir à exprimer vos véritables besoins.

2. Vous allez rencontrer du (très beau) monde

Votre business plan nécessite un benchmark de la concurrence et une étude de marché. L’objectif : définir vos cibles et démarcher de futurs clients.

Pour vous aider à y voir plus clair, rien de tel que les événements. Cette immersion sur le terrain est essentielle pour tester l’intérêt que suscite votre projet. Récoltez de premières adresses mails et prévenez ces nouveaux contacts lors du lancement de votre activité.

Vous aurez aussi à réfléchir aux partenaires commerciaux. Identifiez vos besoins matériels et entrez en relation avec des investisseurs. Montrez-vous expert, ouvert et percutant.

Enfin, la question de vous associer et de collaborer va intervenir. Vous voulez compléter un vivier de compétences ? Augmenter le poids financier et la capacité de votre entreprise ? Le profil de l’associé idéal apparaîtra clairement au cours de votre business plan.

3. Vous allez briller en soirée

Vous avez un business plan finalisé, tout beau, tout chaud ? Vous êtes en position de force. Vous avez un sujet de conversation et des arguments solides.

Vous connaissez vos besoins et savez vers quels professionnels vous diriger. Bref, vous êtes armé et vous savez ce que vous faites. Le grand jeu de l’entrepreneuriat peut commencer.

Rendez-vous à tous les événements et rejoignez les réseaux de votre secteur ou de votre région. Montrez-vous et faites-vous entendre. Vous allez gagner en réputation mais aussi en crédibilité. Présentez vos idées, vos valeurs et votre envie. Et rencontrez les autres passionnés qui donneront un coup de boost à votre projet.

Nos conseils pour un business plan réussi

Un business plan réussi doit faire réfléchir, informer et convaincre. Pour y arriver, voici nos conseils :

  • Soyez clair, court et concis. Allez droit au but et soyez concret. C’est la première condition pour être pris au sérieux.
  • Plantez le décor et donnez envie d’en apprendre plus sur votre projet. Le cœur de votre concept doit figurer sur une seule page.
  • Anticipez les questions et les inquiétudes. Montrez que vous connaissez le secteur et en comprenez les enjeux.
  • Présentez votre histoire, vos valeurs et votre savoir-faire. Vous avez des talents et des profils atypiques ? Mettez-les en avant via des mini-CV. Enfin, rappelez les fonctions-clés de votre entreprise.
  • Présentez votre produit ou service. Soyez le plus concret possible. S’agit-il d’une application ? Vous pouvez réaliser un mockup ou des schémas de ses différentes interfaces...
  • Faites étalage de votre connaissance du marché et des produits concurrents. Vous avez déjà eu un premier feedback de vos cœurs de cible, parlez-en.
  • Maîtrisez le pitch de votre business model et expliquez vos moyens de financement. Vous avez des partenaires commerciaux ou des investisseurs ? Parlez-en.
  • Intégrez des tableaux de « prévisionnels » : compte de résultat, bilan, budget, trésorerie… N’oubliez pas d’équilibrer la colonne des dépenses et des recettes !
  • Voyez les choses en grand et sur le long terme. Faites connaître vos réflexions en matière de développement et de stratégies marketing. Vous pouvez même y détailler le prix et les conditions de vente… Mais vous allez devoir les justifier !

En ouverture, raisonnez en termes de risques et d’opportunités. Vous devez inspirer confiance et enthousiasme autour de votre projet. Ainsi, les contacts et les professionnels afflueront d’eux-mêmes pour participer à votre révolution !

Pour aller plus loin :

- Elevator pitch : comment convaincre vos cibles en 3 minutes chrono ?
- Consultants, 8 bonnes pratiques pour faire du business en réseau.


Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux