Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Nicole Millet - fondatrice du réseau Les 7 sens

"Comment allier la souplesse d'indépendants experts à la force d'un groupe ?"

Les 7 sens

Activité : Conseil en innovation et créativité aux entreprises et aux particuliers
Implantation : Paris et régions
Date de création : 2004
Forme juridique : SARL
Site web : www.creativite-projets.com

Femme vivante, aux multiples casquettes, Nicole Millet est de ces personnes pour qui la curiosité est un moteur. Rien ne l'arrête : elle est à la fois psychologue-psychothérapeute, sociologue, sémiologue, biochimiste, animatrice, sophrologue et artiste. C'est cet extraordinaire bagage qu'elle met au service des entreprises et des particuliers. Son credo : faire de la créativité et de l'innovation un nouveau mode de management de projets, une nouvelle manière de construire vie personnelle et professionnelle. C'est par le biais du travail en réseau qu'elle a choisi depuis plus de 20 ans de développer son activité. Une expérience unique dont elle livre ici tous les secrets.

>>
>>

Nicole Millet, vous avez été parmi les premiers à expérimenter le travail en réseau. Comment passe-t-on d'un modèle économique classique à un modèle… inconnu ?

J'ai quitté mon statut de salariée en 1982 pour me lancer en libéral. Compte tenu de mon positionnement, il n'était pas pensable d'embaucher du personnel qui me permettrait d'avoir les compétences dont j'avais besoin. J'ai donc mis en place un système en réseau, dont j’étais l’animatrice, constitué de professionnels travaillant en synergie. L'objectif était d'optimiser les coûts et les modes de fonctionnement en n'ayant pas de charges permanentes et lourdes.
A l'époque, ce système n'était pas à la mode. Lorsque mes clients me demandaient qui étaient mes salariés, quel était mon chiffre d'affaires, je leur répondais : "je ne fonctionne pas comme ça, ce n'est pas ma logique. Mais si vous considérez l'ensemble des personnes qui travaillent avec moi et qu'on additionne le chiffre d'affaires généré, alors là on peut commencer à raisonner".
C'était d'ailleurs tellement nouveau que mon système a fait l'objet d'une observation par le laboratoire de sociologie des organisations du CNRS comme modèle d'entreprise en émergence pour essayer d'en comprendre le fonctionnement.


Justement, comment fonctionne votre réseau et comment est-il constitué ?

Il fonctionne comme moi je fonctionne : inventer, adapter, transformer, bifurquer… C'est cela qui a conditionné les structures successives. De profession libérale, je suis passée en société (à l'époque, elle ne s'appelait pas Les 7 sens qui est une structure récente) puis j'ai quitté Paris pour la province. Le modèle de fonctionnement réseau en province est fondamental car, qu'on le veuille ou non, la plus grosse clientèle est à Paris. Il me fallait donc des relais dans toute la France pour pouvoir fonctionner. Aujourd'hui ils sont une vingtaine répartie entre Marseille, Toulouse, la région de Lyon et avec une forte concentration en région parisienne. A côté de ce réseau actif, je dispose d'un second cercle qui est un réseau informel mais capital car il crée du business : mes prescripteurs. Ils nous connaissent, nous recommandent et sont souvent déclencheurs d'actions. Mon objectif est de le développer pour qu'à terme, certains deviennent clients et d'autres acteurs du réseau.


Comment avez-vous procédé pour recruter ces "relais" ?

Il ne s'agit pas de recrutement, mais d'un jeu d'opportunités et d'affinités. Ce sont des personnes que je connais depuis très longtemps. Je les ai rencontrées au fil de mon parcours professionnel et je les ai intégrées au fur et à mesure parce que nous avons quelque chose en commun : la compétence professionnelle dans chacun de nos domaines et l'éthique, qui est le pilier de notre réseau. Nos membres sont tous des professionnels chevronnés, indépendants ou intégrés dans une société qui accepte cette ouverture. Ils maîtrisent la créativité et ses outils ou sont experts dans un domaine : communication, études, coaching, formation, management, marketing et accompagnement à la création de micro-entreprises et d'innovation.


Quelle relation entretenez-vous avec les membres de votre réseau ?

On se voit rarement tous ensemble. Une fois par an, j'organise un événement chaleureux qui regroupe tous les membres. Sinon la plupart de nos rencontres se font de personne à personne ou en petit comité. Elles sont mi-professionnelles, mi-conviviales car au fil du temps nous sommes devenus amis. Nos rapports sont assez informels dès qu’il ne s’agit pas de business.


Et quand il s’agit de business ?

Nous devons être efficaces. Les missions sont très contractualisées. Selon le projet, nous passons des accords de partenariat à court ou long terme. Chaque mission donne lieu à un protocole d'accord, qui définit la répartition des rôles et du budget en fonction de l'investissement de chacun, toujours dans une volonté de clarté, d'éthique et d'équité. Pour nos échanges d'informations, nous travaillons essentiellement par téléphone ou e-mail et nous sommes en train de développer une plate-forme collaborative de type intranet.


Vous êtes en somme le pivot de votre réseau.  N'est-ce pas une responsabilité trop prenante ?

J’ai en effet un rôle central, et en tant qu'animatrice du réseau et principal apporteur d'affaires, je m'investis beaucoup. Mais je ne ressens pas cela comme un poids car j'ai un tempérament enthousiaste et de créateur. D’autre part, je ne suis pas le seul apporteur d'affaires. Si les membres du réseau n’étaient que mes sous-traitants, cela reviendrait à reproduire le système classique. Or le but est justement de sortir de ce système. L’enjeu d'une organisation en réseau est précisément là : il faut trouver parmi les membres des relais de croissance sinon le réseau s'appauvrit. Aujourd'hui, nous sommes 3 apporteurs d'affaires et nous avons récemment intégré un commercial qui va enrichir notre fichier clients. C'est précisément ce qui nous manquait car nos membres ont rarement le temps de prospecter. La nouveauté c'est que certains d'entre eux ont ouvert au réseau leur carnet d'adresses, ce qui va fortement le dynamiser.


Que vous apporte ce système en réseau ?

D'abord, il offre une palette de compétences à coût optimisé. Ensuite, il permet d'allier la souplesse d'indépendants experts et la force d'un groupe. Mes membres sont payés à la mission, ils sont plus compétents et plus autonomes que les salariés d'une structure classique, car il n'y a pas de relation de subordination. Nous sommes dans une dynamique commune basée sur la complémentarité, le respect et la réciprocité. Enfin, travailler en réseau génère une forte stimulation intellectuelle et permet de sortir de l'isolement qui, à force, appauvrit.

Les conseils de Nicole Millet aux créateurs de réseaux :

Soyez extrêmement rigoureux sur les missions que vous vous confiez. Dans des protocoles d'accord, que vous pourrez réadapter au besoin, définissez les règles du jeu. Soyez attentif à la valeur de l'apport de chacun, dans un souci d'équité et pour éviter tout litige.

Intégrez ou trouvez parmi vos membres des relais de croissance qui vont apporter de nouvelles affaires et dynamiser votre réseau.

Renforcez les liens entre vos membres, afin d’établir une relation de confiance et pour une connaissance partagée des compétences de chacun.

Mettez en place des systèmes d'évaluation de vos actions et de votre organisation. Acceptez de vous interpeller pour évoluer.



[L'Annuaire des réseaux]
A consulter : Réseaux de consultants spécialisés dans un secteur d'activité

Mise en ligne : déc. 2004
 




Bons plans

Annuaire des réseaux