Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Benoît Thoprieux - Vice Président d'ACAH

"En tant que membres de l’association, nous sommes des bénévoles ; en tant que commerçants, nous y trouvons largement notre compte"

ACAH - Association des Commerçants et Artisans de Houilles

Activité : Association de commerçants
Implantation : Houilles (78)
Date de création : 1955
Nombre de membres : 170
Cotisation : 90 €/an
Structure : Association loi 1901
Site web : www.acah.asso.fr

Avec près de 50 ans d’existence, l’ACAH a fait la preuve de son importance dans le tissu local de Houilles. Tant et si bien qu’elle reçoit, en 2002, le Panonceau d’or. Ce challenge créé par l’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie récompense les performances collectives des Unions Commerciales ayant au minimum 3 ans d’existence. Professionnalisme des membres du comité, gestion efficace des actions de communication et implication des actifs comme des anciens sont les clés de la réussite de cette association de commerçants et d’artisans. Revue de détail d’une organisation de la communication rodée.

>>
>>

Quelle est la vocation de votre association ?

L’association des commerçants et artisans de Houilles a pour objectif de mettre en place des actions de promotion et des événements pour créer du trafic dans le quartier et dans les magasins. Elle a aussi pour rôle de gérer les relations entre commerçants et de diffuser l’information concernant la vie du quartier. Elle joue également le rôle de relais entre les commerces et les instances publiques comme la mairie, la police municipale ou tout autre acteur public dont elle a besoin pour qu’une opération soit menée sans risque. Elle est aussi un médiateur pour les doléances des commerçants. Une rue très commerçante de Houilles est restée en travaux pendant plusieurs mois. Or, ces travaux gênaient vraiment l’accès aux magasins. Les commerçants étaient agacés car la date de fin des travaux était sans cesse repoussée. L’association a organisé une réunion entre les commerçants et la mairie pour désamorcer le conflit et acter définitivement la fin des travaux.
Enfin, elle gère la mise en place de la grande braderie de Houilles, qui fait venir environ 300 000 visiteurs chaque année et qui était jusqu’à il y a peu de temps la plus grande braderie après celle de Lille. La municipalité offre à l’association les emplacements sur les trottoirs qui sont ensuite loués aux commerçants et à tous les itinérants qui souhaitent brader. C’est un échange de bons procédés. La location des emplacements finance une part des dépenses de l’association et les actions menées par l’association offre un rayonnement à la ville.


Quel type d’opération de promotion réalisez-vous ?

Tous les grands rendez-vous de l’année sont l’occasion de mettre en place une opération : Noël, Fête des mères, des pères, Halloween, Pâques, Saint Valentin… Le quartier est décoré conformément au thème de l’événement, les commerces également et régulièrement un jeu ou un concours est organisé. Plusieurs cadeaux sont mis en jeu, généralement par les commerçants du quartier. Et à la fin de l’opération, nous organisons une fête un dimanche après-midi avec un spectacle de magie ou de jonglage, une collation et le tirage au sort. Les lots proposés sont d’une belle valeur puisque nous offrons des cadeaux comme une voiture ou un ensemble Hi-Fi ou un home cinéma.


Vous avez près de 170 membres. Comment faites-vous pour créer et maintenir la cohésion entre les membres ?

L’association existe depuis si longtemps que c’est devenu une institution. Pour les commerçants, il va de soi d’en faire partie. Mais cela ne suffit pas à fédérer tous les membres. Nous faisons appel aux anciens commerçants, qui ont bénéficié des actions de l’association. Toujours membres, ils nous aident à titre bénévole, par leur expérience et le temps qu’ils consacrent, à se retrousser les manches pour tout organiser, jusqu’à coller les affiches ou accrocher des bannières.
Grâce à la grande braderie, qui nous apporte un autofinancement presque total, nous avons pu embaucher à l’année une animatrice qui a notamment pour mission de visiter les commerçants membres de l’association pour recueillir les avis et les idées, les informer et les conseiller.
Enfin, nous avons mis en place quelques outils de communication pour favoriser la diffusion d’information et organisons plusieurs fois dans l’année des soirées dansantes réservées aux membres.



Quels outils de communication utilisez-vous dans le cadre de vos animations ?

Nous communiquons essentiellement autour des opérations promotionnelles et événements que nous organisons. Nous réalisons tous les outils de communication nécessaires pour ces opérations : courrier d’information aux commerçants, affiche dans les commerces, outils dans les rues, banderoles, panonceaux, tapis… Chaque année, pour la grande braderie, nous éditons un journal, Les Echos de la braderie, tirés à 20 000 exemplaires. Nous vendons des espaces publicitaires et nous proposons un tarif préférentiel aux membres de l’association. Et puis, notre site Internet propose un annuaire des commerces, présente l’association et donne tous les chiffres et les modalités pour participer à la braderie comme exposant ou comme visiteur. Enfin, nous organisons de temps en temps des opérations de recrutement de membres. Récemment, nous avons réalisé une plaquette qui donne toutes les bonnes raisons de rejoindre l’ACAH. Grâce à cette opération, nous comptons 20 nouveaux membres.


Et comment faites-vous pour organiser tout cela ?

L’association a un bureau comme la plupart des associations et un comité de 10 membres environ qui se charge de toute cette organisation. Même si nous sommes tous bénévoles et même s’il s’agit d’une association, nous voulons agir avec le même professionnalisme que nous mettons dans notre métier. L’équipe de coordination se réunit deux fois par mois, le soir, pour faire le point sur l’avancement des dossiers, répartir les actions à mener, acter les décisions. Une assemblée générale a lieu tous les ans pour transmettre aux membres le bilan annuel, annoncer les grandes orientations pour l’année à venir et valider les grandes décisions.


Quelle est la prochaine étape pour votre association ?

Nous souhaitons accompagner les commerçants et artisans sur la question de la transmission. Un grand nombre d’entre eux va bientôt partir à la retraite. Nous envisageons de mettre sur pied une sorte de foire du commerce et de l’artisanat qui s’adresserait donc aux futurs cédants et repreneurs potentiels. L’objectif de cet événement est d’apporter des conseils et des réponses à toutes les questions en faisant venir des acteurs incontournables de la question comme les chambres de métiers, les organismes de retraite…
À côté de ce chantier très concret, nous allons nous atteler à la question de l’image de l’association. ACAH ne veut rien dire pour les gens et bien souvent les animations sont attribuées à la ville et non à l’association. Une véritable réflexion sur notre nom s’impose pour développer notre notoriété et renforcer l’attribution des manifestations à notre association.

Les conseils de Benoît Thoprieux aux associations de commerçants :

Même si vous êtes bénévoles, les animations que vous mettez en place doivent être aussi professionnelles que possible. Votre association et vos membres méritent des animations et des moyens de communication qualitatifs. Si vous ne disposez pas des compétences au sein du réseau, faites-vous aider.

Ces investissements ont des retombées fortes à court terme sur l’activité commerciale et à long terme sur la pérennité de chaque commerce qui développe son réseau et renforce son implantation dans sa zone de chalandise et plus globalement dans le tissu économique local.




[Outil]
A consulter :
1ère de couverture des Echos de la braderie, journal de la grande braderie de Houilles
A consulter : La plaquette de l'association : 5 bonnes raisons d'adhérer à l'ACAH

[L'Annuaire des réseaux]
A consulter : Associations locales de commerçants


Mise en ligne : juillet 2005
 




Bons plans

Annuaire des réseaux