Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Corinne Gombao - Garagiste, créatrice d'un groupement d'achat

"Acheter, le nerf de la guerre !"

Corinne Gombao

Activité : garagiste
Implantation : Orgueil (Tarn et Garonne)
Statut juridique du groupement : association loi de 1901
Nombre de membres : 20

Corinne Gombao est garagiste à Orgueil, dans le Tarn et Garonne. Un destin bien particulier pour cette jeune femme qui poursuivait au Japon de hautes études de marketing en œnologie ! Suite au décès de son père, elle a repris l'affaire familiale. Entre boulons et carburateurs, elle apporte aujourd'hui son sang neuf et ses idées en créant un groupement d'achat. Acheter en réseau pour obtenir les meilleurs prix de ses fournisseurs, voilà l'objectif qu'elle s'est fixé. Une bonne occasion de savoir comment s'y prendre pour qui veut faire de même ! Sa démarche est en cours. Le point à mi-parcours.

>>
>>

Corinne Gombao, quelles ont été les différentes étapes de l'élaboration de votre groupement d'achat ?

Tout d'abord, nous nous sommes réunis entre garagistes. Nous avons défini les contours de notre projet en petit comité "pilote" : pas plus de 5 confrères, la taille idéale pour poser rapidement tous les fondamentaux de notre réseau. Ensuite, nous avons ouvert la collaboration à un plus grand nombre de garagistes pour arriver à un réseau de 20 membres aujourd'hui.


Selon quels critères vous êtes-vous réunis ?

Premièrement, nous nous sommes réunis uniquement entre garages Renault : cela nous permet de bien nous comprendre, car nous avons tous les mêmes impératifs liés à la marque. De plus, nous nous sommes rassemblés dans une même région, car nous avons tous les mêmes besoins sur le terrain. Enfin, nous sommes tous de petits exploitants, nous avons donc un réel intérêt à nous regrouper.


Comment êtes-vous organisés ?

Nous voulions une structure souple et non contraignante pour élaborer notre projet. Nous avons donc choisi pour le moment le statut d'association. Par la suite, nous évoluerons vers des structures plus formelles qui permettent une activité commerciale et la facturation entre membres et avec les fournisseurs.

Quels problèmes avez-vous rencontrés dans l'élaboration du groupement d'achat ?

Un problème de temps et de disponibilité tout d'abord ! Nous sommes de petits patrons, chacun avec un agenda serré. Aussi, trouver le temps de nous réunir n'est pas toujours très simple !
Autre chose : certains ont manifesté leur inquiétude au sujet de la concurrence que nous pouvions nous faire. Mais on peut se rassurer à ce sujet avec un argument implacable : nous sommes tous cadrés par l'enseigne Renault dans les services vendus à nos clients, donc la concurrence n'est pas à craindre. C'est le fait de bien acheter qui améliorera nos marges. C'est ça, le nerf de la guerre !
Dernier problème, le concessionnaire local a pris ombrage de notre association. Nous avons vite compris qu'il s'est senti écarté de notre projet. Mais nous avons réglé ce problème en lui proposant de nous rejoindre au sein du groupe. Ce qui est d'ailleurs bénéfique pour le réseau puisque notre puissance d'achat s'en trouve décuplée !


Quelles bonnes affaires pourrez-vous faire grâce à votre groupement d'achat ?

Il nous permettra d'acheter moins cher de grandes familles de produits comme les pneus ou l'huile que nous pouvons négocier sur de gros volumes : j'économiserai grâce à cela 24 000 euros par an en achetant 4 tonnes d'huile ! Le traitement des déchets aussi pourrait bien devenir avantageux : nous avons pensé à faire une tournée dans tous nos garages, quitte à acheter un container … Car ce qui coûte cher, c'est surtout le transport. A terme, l'idée est même d'acheter des voitures, mais cela constituera la dernière phase du projet, car cela mobilise de la trésorerie.


Quels autres avantages avez-vous constatés ?

Créer un groupement, c'est la première étape d'une organisation en réseau permettant de régler d'autres problèmes. Ainsi, le partage d'informations est très profitable. Lorsque l'on rencontre un problème informatique qu'un autre membre a déjà connu, l'entraide est précieuse. Nous avons eu des échanges sur le contrôle des ponts des ateliers, les achats de matériel, etc. Chacun ayant un vécu différent, nous pouvons tous nous entraider, éviter à un confrère de faire un mauvais choix... Vous n'imaginez pas tout ce qu'on peut apprendre en une heure de réunion !

Les conseils de Corinne Gombao aux créateurs de réseaux :

Gagner la confiance de ses partenaires et bien s'entourer :

Pour une totale transparence, formaliser le groupement grâce à des clauses précises, des accords de partenariat permet d' avancer sur des bases claires.

Il est très important de savoir s'entourer d'experts compétents qui vont pouvoir vous guider dans le lancement d'un tel projet.
Expert métier : l’ancien qui a plus d’expérience aura son importance dans les relations avec les fournisseurs et mettra de l’huile dans les rouages entre les membres du réseau.
Expert négociateur : celui qui montre un talent particulier dans ce domaine, preuves à l’appui.
Expert réseau : dans notre environnement professionnel, on trouve des "têtes de réseaux" qui ont déjà mis en place des organisations semblables. Même s’ils exercent des métiers différents, leurs conseils sont précieux.



[L'Annuaire des réseaux]
A consulter : Réseaux de commerçants > Groupements d'achats

Mise en ligne : avril 2005
 




Bons plans

Annuaire des réseaux