Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Olivier Flahault - Membre du CRA (Cédants et Repreneurs d’Affaires)

« J’ai réussi ma reprise en me faisant accompagner »

CRA

Activité : Association nationale pour la transmission d’entreprise
Implantation : nationale
Date de création : 1985
Nombre de membres : 17 000 adhérents, cédants ou repreneurs
Site web : www.cra.asso.fr

À 41 ans, Olivier Flahault décide de reprendre une entreprise. Diplômé de l’EDHEC et ancien Vice-Président marketing et ventes au sein du groupe Rémy-Cointreau, il ressent pourtant le besoin de compléter ses compétences en participant à une formation dispensée par le club des Cédants et Repreneurs d’Affaires (CRA). Depuis 1987 ce club met en relation des personnes qui veulent céder leur entreprise et des repreneurs éventuels. Aujourd’hui Olivier se félicite de cet accompagnement : il a repris INCIDENCE, une entreprise de décoration intérieure.

>>
>>

Selon vous, pourquoi la reprise d’une entreprise nécessite-t-elle un accompagnement spécifique ?

Reprendre une entreprise, c’est un exercice très particulier. Avant la reprise elle-même il s’agit de se déterminer sur son choix et se donner le maximum de chances de réussir. Pour bien évaluer une opportunité qui se présente, il faut parfois savoir lire entre les lignes du bilan… Quand le pas est franchi, la transition entre le cédant et le repreneur est aussi une étape délicate. Dans mon cas, le passage de témoin s’est très bien effectué, mais ce n’est pas toujours le cas. Il y a parfois des conflits de personnalité, certains cédants ont du mal à lâcher les rennes du pouvoir… Il vaut mieux, dans tous les cas, y être préparé.


Avec votre expérience et votre bagage vous auriez pu vous passer d’un accompagnement à la reprise. Non ?

C’est vrai que j’ai un peu hésité. J’avais peur d’entendre des choses que je savais déjà. Mais rétrospectivement je me dis que j’ai très bien fait ! D’abord parce que dans une aventure aussi engageante on est toujours mieux entouré que seul. L’encadrement du club (des seniors, bénévoles et experts en matière de reprise d’entreprise) est d’une grande utilité et l’émulation avec les autres participants très profitable : nous vivons ensemble la même expérience et traversons les mêmes épreuves, alors autant confronter nos points de vue et mettre en commun nos idées et nos solutions.


Comment résumeriez-vous l’activité du CRA ?

Le CRA s’organise autour de 4 activités complémentaires :
  • Une plate-forme d’échanges des offres de reprise, dans tous les secteurs et partout en France.
  • Une formation de 4 semaines à temps plein, limitée à 20 personnes, animée par des experts qui abordent tous les aspects de la reprise : business plan, aspects juridiques, assurances, statut des dirigeants, recommandations pour négocier la période de transition, repreneurs qui apportent leur témoignage etc.
  • Un système de suivi individualisé : chaque personne est parrainée par un membre du CRA.
  • Enfin, des groupes de repreneurs qui se rencontrent régulièrement, à la suite de la formation, et ce jusqu’à la concrétisation du projet.


Concrètement, comment ça se passe dans un groupe de futurs repreneurs ?

À la suite de la formation du CRA, j’ai fait partie d’un groupe de repreneurs jusqu’à la concrétisation de ma reprise. On se retrouvait tous les 15 jours pour échanger sur l’avancement des projets de chacun, bénéficier des compétences des uns et des autres, le tout sous la houlette d’un animateur (un membre de l'équipe). Un an de groupe, ça crée des liens. On se revoit encore aujourd’hui et certaines de mes relations de l’époque font partie de mon réseau professionnel.


Est-ce que cela vous a aidé quand vous avez dû passer à l’acte ?

Oui, sans équivoque. Je considère que ce passage par le CRA a été un véritable révélateur. Après quatre semaines de formation, c’est là que je me suis véritablement déterminé. Bien sûr j’avais une certaine expérience et un certain bagage, mais je me suis forgé une véritable conviction quant à la reprise d’une entreprise. Tout ce que je savais déjà ne me permettait pas de répondre à la question : est-ce que je saurais vraiment le « faire ». L’apprentissage du CRA a été le catalyseur qui a révélé mes convictions c’est là que j’ai réalisé que j’avais envie de m’engager à fond pour entreprendre !


En quoi cette expérience vous a t-elle permis d’améliorer votre pratique des réseaux ?

Un groupe est un lieu de motivation par excellence, une véritable stimulation permanente, même si tout le monde n’y est pas actif de la même façon. Par exemple, au lieu de se comporter en éventuels concurrents devant une opportunité intéressante, on apprend à échanger les infos et à mettre en place une vraie déontologie « gagnant-gagnant ». Ce travail en groupe m’a tellement intéressé que j’ai décidé de réactiver le réseau des anciens de mon école et son Club Entrepreneur (créateurs, repreneurs, étudiants…).
Mon expérience du CRA m’a appris quelques « trucs » qui m’ont été très utiles. J’ai observé qu’un groupe quel qu’il soit n’est vivant que si tous ses membres sont stimulés en permanence. Plus le réseau est important, moins cette tâche est à la portée d’un seul homme. Mon premier réflexe a donc consisté à m’entourer de deux autres animateurs, ce qui nous permet de mieux coordonner et piloter les différentes actions. Par exemple, en nous partageant le fichier des membres, nous avons mis en place un programme de relance systématique qui porte ses fruits : le taux de participation à nos séminaires s’est considérablement amélioré : aujourd’hui, 2 invités sur 3 sont effectivement au rendez-vous.


Les conseils d'Olivier Flahault :

Si vous voulez reprendre ou créer une entreprise, entourez-vous, faites vous aider, on est toujours plus fort à plusieurs !
Si vous rejoignez un club de repreneurs et que vous êtes intéressé par la même entreprise qu'un autre membre, dites-le lui franchement. Il choisira en connaissance de cause les informations qu'il souhaite partager.




[L'Annuaire des réseaux]
A consulter : Clubs de repreneurs d'entreprises

Mise en ligne : janvier 2006
 




Bons plans

Annuaire des réseaux