Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Mickaël Thomassin, animateur du Yahoo! Groupe Rezoting

"Comment bien travailler ensemble quand on ne se voit jamais ?"

Mickaël Thomassin

Activité : Communauté virtuelle
Implantation : International
Date de création : 2003
Site web : www.rezoting.com

Internet rend aujourd’hui possibles toutes les formes de travail et d’association, y compris les réseaux virtuels grâce aux forums, aux listes de discussion et messageries de sites. Sans se connaître, des internautes s’y retrouvent en toute liberté pour échanger autour d’un centre d’intérêt. Pour vivre et se développer, ces communautés virtuelles doivent être encadrées, animées. La fidélité et la satisfaction des membres les plus actifs et les plus contributifs est à ce prix. Alors comment faire? Maître ès animation virtuelle, Mickaël Thomassin a fait ses classes chez ibazar, zebank et jobpilot.fr pendant près de 10 ans. Aujourd’hui traducteur freelance et professeur de français langue étrangère, il a aussi plus de 7 listes de discussion à son actif. C’est dire s'il en connaît les rouages. En quelques points-clés, il nous donne les conseils pour bien animer son réseau. Leçon particulière d’un professionnel de l’animation pour bien travailler ensemble quand on ne se voit jamais !

>>
>>

Quel intérêt y a-t-il à devenir membre d’une communauté virtuelle ?

La plupart des internautes trouvent dans ces communautés un espace d’échange d’expérience et de partage de trucs et astuces sur un sujet bien spécifique. Chez Yahoo! Groupe Rezoting, réseau de freelances, l’objectif est de trouver des compétences complémentaires aux siennes pour prospecter de nouveaux clients ou marchés et donc développer son chiffre d’affaires. Ses membres sont répartis partout dans le monde et les compétences sont extrêmement variées.


Quels premiers conseils donner pour bien animer une communauté virtuelle ?

D’abord, l’animateur a intérêt à s’appuyer sur d’autres intervenants. Animer prend du temps, puisque idéalement il faudrait pouvoir suivre l’ensemble des discussions. Ses relais relanceront les discussions auxquelles il ne peut pas participer lui-même.


Comment l’animateur peut-il mesurer le bon fonctionnement de son forum ?

Le succès, c’est quand le forum marche tout seul ! Si la communauté n’a plus besoin de vos interventions pour que les échanges se poursuivent, vous avez gagné. Après un voyage de quelques jours, j’ai constaté sur une de mes listes de discussions qu’il y avait eu plus de 400 messages échangés et près de 40 discussions initiées alors que tout avait démarré entre 4 internautes. J’ai trouvé ça super.


Quelles difficultés rencontrez-vous?

Quelques "initiés" peuvent monopoliser le forum. Ils échangent depuis un moment et se connaissent bien, les réponses sont rapides, on peut détecter une connivence entre eux, il y a même des "private jokes" qui fusent ce qui ne laisse pas de place pour les nouvelles interventions. Le risque est de provoquer un phénomène de majorité silencieuse qui ne s’exprime pas, se sent exclue : l’hémorragie de membres n’est pas loin... Dans ce cas, le sujet est peut-être trop ciblé. Il y a aussi le problème des différents niveaux de connaissance d’Internet et du fonctionnement des listes de discussion et des mails. Les nouveaux venus, curieux, demandent des explications ou le mode d’emploi sur les forums et il se peut que les habitués perdent patience. Enfin, il faut repérer les "pique-assiettes" qui ne viennent que pour profiter de bons tuyaux sans jamais rien donner en échange.


Comment faire pour surmonter ces difficultés ?

L’animateur doit modérer les discussions. En invitant par exemple certains membres à poursuivre leur discussion en dehors du forum. Il peut aussi recentrer la discussion en posant une nouvelle question, demander aux autres membres de donner leur avis. Je me souviens d’une discussion que nous avons eue sur Yahoo! Groupe Rezoting au sujet du portage salarial. Nous n’étions qu’un tiers de la communauté à participer. Alors, j’ai ouvert la discussion en demandant quel statut les autres membres avaient choisi et pourquoi. La majorité silencieuse a pu ainsi se faire entendre.
De même, il ne faut pas hésiter à rappeler les principes d’une liste de discussion : se présenter, présenter son activité et ses besoins et apporter tous ses trucs et astuces, donner les bons plans… J’anime une liste de discussion de professeurs de français langue étrangère. Et je me souviens d’un professeur qui a débarqué de nulle part pour poser des questions sans se présenter ni dire quoi que ce soit sur le lieu où il enseignait. Par contre, il a posé un tas de questions pour obtenir plein de tuyaux sans rien donner en échange. Alors, je me suis permis de le rappeler à l’ordre.
Enfin, il faut faire preuve de pédagogie et savoir expliquer pour la énième fois ce qu’est Internet, la différence entre un spam, un mail et une liste de discussion, rappeler la net étiquette. Une internaute est devenue furieuse après s’être inscrite sur une des listes de discussion que j’anime parce qu’elle n’a pas compris qu’elle s’était inscrite. Elle croyait que nous la spammions. Ce qui était faux. Il a fallu lui prouver qu’elle se trompait et cela n’a pas été simple.
D’une manière générale, il faut penser à consigner les principes de fonctionnement par écrit sur son forum et ne pas hésiter à les rappeler aussi au cours des discussions.


L’animateur doit-il nécessairement prévoir une rencontre physique ?

Le besoin de rencontre est une attitude plutôt européenne voire française. Pourtant, beaucoup de forums ne ressentent aucune nécessité d’organiser des rencontres physiques. Dans un réseau, si les membres obtiennent virtuellement tout ce dont ils ont besoin, ils ne verront pas l’intérêt de se réunir. Je peux avoir besoin d’un programmateur informatique pour répondre à un appel d’offre et travailler avec un spécialiste freelance sans pour autant ressentir le besoin de le rencontrer. Mon objectif étant de bien répondre à mon client et de travailler en bonne intelligence, tout peut se faire par le net. Encore une fois, tout dépend des objectifs du réseau et de ses domaines de compétences. Un forum regroupant des spécialistes du courtage ou des consultants en formation professionnelle aura peut-être intérêt à envisager des échanges de visu pour approfondir le contact, créer du lien, prévoir des sessions d’auto-formation…

Les conseils de Mickaël Thomassin :

Ne pas hésiter à toujours rappeler les règles de fonctionnement du réseau virtuel, comme on le ferait dans un réseau physique, pour ne jamais perdre de vue l’objectif originel.

Être toujours attentif à tous les membres de la communauté virtuelle pour assurer la satisfaction de tous et la richesse des échanges.

Savoir déléguer l’animation à d’autres intervenants pour assurer une permanence dans la modération et la relance des discussions.

 




Bons plans

Annuaire des réseaux