Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

L'annuaire des pôles de compétitivité - Projets mondiaux


LYONBIOPOLE

Secteur géographique :

Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Domaines d'intervention :

Virologie.

Contexte de la création :

Depuis plus de dix ans, les collectivités publiques ont encouragé le développement d’un pôle biotech-santé en Rhône Alpes, qui est ancré à Lyon. Des moyens significatifs ont permis l’éclosion d’une dynamique entrepreneuriale exceptionnelle en France, concrétisée par la mise en place de deux incubateurs (Grain et Créalys), par la création d’un ensemble immobilier dédié, dont le lancement d’un BIOPARC unique en Europe, et par le déploiement de LYONBIOADVISOR, réseau de services aux entreprises. Le territoire rhônalpin occupe une place de premier plan dans le monde pour les vaccins et pour le diagnostic et dispose de savoir-faire de haut niveau en biologie (diagnostic et vaccins), en micro-et nano-technologies et en biologie structurale.

Objectifs et stratégie :

LYONBIOPOLE vise à conforter le leadership mondial du territoire rhônalpin dans les vaccins et le diagnostic. En croisant les savoir-faire en biologie (diagnostic et vaccins) avec les compétences en micro-/nano-technologies et en biologie structurale, LYONBIOPOLE développe des briques technologiques originales, pour accélérer et sécuriser la mise sur le marché de nouveaux produits biologiques. LYONBIOPOLE a pour ambition de répondre aux enjeux de la sécurité sanitaire, aux menaces liées à l’apparition de grandes pandémies ou d'actions bioterroristes, ainsi qu’aux besoins préventifs et thérapeutiques de pathologies qui ne sont pas satisfaits aujourd’hui. LYONBIOPOLE se structure autour de deux grands programmes, Diagnostic et Vaccins/Biomédicaments. Le programme diagnostic (moléculaire et cellulaire) a pour objectif de développer et de mettre sur le marché des nouveaux tests de diagnostic, des automates d’analyses multi-paramétriques et des techniques de diagnostic, de pronostic, de dépistage et de suivi. Le programme Vaccins et Biomédicaments vise à développer de nouveaux vaccins pour la prévention des grandes pandémies et de nouvelles approches thérapeutiques immunologiques, afin de spécialiser les traitements pour les maladies infectieuses et les cancers viro-induits.

Ses membres :

  • Entreprises : 450, dont BioMérieux, Sanofi-pasteur, Merial, Beckton Dickinson (instrumentation médicale et de laboratoire), Roche Diagnostics, Depuy (Johnson&Johnson), PME : Flamel, Genome Express, Protein’Xpert
  • Laboratoires : IFR Biosciences, UJF, Nanobio, grands équipements (P4, ESRF, EMBL, ILL), HCL
  • Cancéropôle Lyon Rhône-Alpes, Rhône-Alpes Genopole, OMS…

MédiTech Santé

Secteur géographique :

Ile-de-France.

Domaines d'intervention :

Santé/Médecine/Biotechnologies

Contexte de la création :

Le secteur de la santé bénéficie en Ile-de-France de la présence à la fois de nombreux laboratoires de recherche industrielle, du plus grand réseau hospitalier d’Europe (AP-HP), et de nombreuses sociétés spécialisées dans le domaine, soit 830 entreprises, qui emploient 46 000 personnes. Ces capacités placent directement l’Ile-de-France en concurrence avec des pôles mondiaux comme Londres, Boston et la Côte Ouest des Etats-Unis. L’un des enjeux essentiels du projet consiste à donner une lisibilité aux actions menées par un très grand nombre d’acteurs et à organiser avec efficacité leur collaboration.

Objectifs et stratégie :

Sur la base d’une analyse des forces et faiblesses de la région sur des critères précis comme la présence de R&D industrielle, la consistance du tissu académique, le soutien des collectivités locales et la capacité à mobiliser les acteurs pour des projets de R&D, trois domaines thérapeutiques ont été ciblés, les maladies du système nerveux central, de la moëlle et la vision, le cancer et les maladies infectieuses), ainsi que trois domaines «technologiques » : l’imagerie médicale, la médecine moléculaire et cellulaire et le médicament. Le pôle pourra en outre donner plus de lisibilité aux actions menées, par l’amélioration de la gestion des brevets, la mise en place d’un directoire des incubateurs et le développement de la visibilité régionale, nationale et internationale de ses acteurs et de leurs résultats. .

Ses membres :

  • Sanofi-Aventis, AP-HP, Paris Biotech, Servier, GlaxoSmithKline, CEA, Institut Pasteur, Génopôle d’Evry

Pour en savoir plus consultez :

Minalogic

Secteur géographique :

Rhône-Alpes.

Domaines d'intervention :

Nanotechnologies.

Contexte de la création :

La microélectronique a été, pour la région de Grenoble, un véritable moteur en termes technologiques et industriels, notamment concrétisé par l’annonce de l’alliance en 2002 de trois des dix premiers industriels du secteur pour conduire un ambitieux programme de recherche industrielle sur le site de Crolles. Cette opération, qui représente le plus grand investissement industriel des dix dernières années, s’appuie sur les compétences développées dans les technologies nanométriques autour du CEA et des laboratoires de la région.
Tant pour relever les futurs défis de la nanoélectronique (notamment dans le domaine des matériaux et des logiciels enfouis), que pour faire bénéficier les industries plus classiques des technologies développées, le pôle associe les acteurs du secteur microélectronique avec des utilisateurs potentiels de leurs compétences pour le développement de solutions industrielles miniaturisées.

Objectifs et stratégie :

Sur la base de l’acquis dans le domaine de la nanoélectronique et des microsystèmes, le projet a pour ambition de :
  • Affermir cette base pour les futurs dispositifs CMOS, technologies alternatives et microsystèmes
  • Renforcer la base logicielle de conception des puces, afin d’offrir des solutions complètes pour des systèmes électroniques (stratégie du système sur puces)
  • Irriguer pour les industries traditionnelles en développant des systèmes miniaturisés dans les domaines de l’énergie, de la santé, de la connectivité et des produits grand public

Ses membres :

  • Entreprises : STMicroelectronics, Atmel, Soitec, Philips, Freescale Semicond, Schneider Electrice, Radiall, HP-France, Bull, Sun Microsystems, Cap Gemini, Atos Origin
  • Laboratoires et instituts de formation : CEA, CNRS, Inria, INP-Grenoble, Université Joseph Fourier-Grenoble…

Pour en savoir plus consultez :


Solutions Communicantes Sécurisées

Secteur géographique :

Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Domaines d'intervention :

Matériels logiciels pour les télécommunications.

Contexte de la création :

En fédérant dans une même communauté orientée vers les communications sécurisées des centres de R&D privés et publics, des grandes entreprises et des PME du monde des Technologies de l’Information et de la Communication, le pôle veut se positionner comme un ensemble d’envergure mondiale, capable de constituer le fer de lance de l’emploi en région PACA et de faire passer ses effectifs directs de 41000 en 2005, à plus de 65000 en 2015.

Objectifs et stratégie :

A partir d’un positionnement déjà ancien sur les puces électroniques (carte à puce, téléphonie, …) le pôle SCS se structure aujourd’hui autour de la consolidation des marchés sur lesquels il est déjà un acteur incontournable au niveau mondial (carte à puce, étiquette électronique, services d’information et de communication) et du développement de nouveaux produits tout au long de la chaîne de valeur, en réduisant le temps d’accès au marché (time to market) et en améliorant la productivité de la R&D.
Le pôle se veut aussi un acteur important dans le développement de nouveaux marchés dans les secteurs du tourisme, de la santé, de la gestion de l ‘environnement, de l’identité numérique, de la traçabilité la logistique…

Ses membres :

  • Entreprises : STMicroelectronics, Philips, Atmel, Gemplus, ASK, Hewlett-Packard, IBM, Cybernetix, SAP, Atos Origin, France Telecom, Alcatel… et associations (au total : 3 000 personnes)
  • Laboratoires : CMP, L2MP, TECSEN, Eurecom, CRMCN, INRIA, LEAT, LSIS, LATP,GET
  • Instituts/écoles : 6 universités, 13 écoles d’ingénieurs (environ 3 000 étudiants sur les thématiques du pôle TIC dont 650 ingénieurs/an).

Pour en savoir plus consultez :


System@tic

Secteur géographique :

Ile-de-France.

Domaines d'intervention :

Logiciels et systèmes complexes.

Contexte de la création :

L'organisation et le fonctionnement de notre société (commerce, finances, santé, sécurité, énergie, transports, environnement, défense, etc.) reposent sur un ensemble de « systèmes complexes » de pilotage, de supervision, de régulation et de contrôle.
L'Ouest de l’Ile-de-France regroupe un nombre important de centres de formation et d'organismes de recherche impliqués sur le thème des systèmes complexes, dont le logiciel constitue la technologie la plus fédératrice. Les acteurs concernés ont décidé de lancer la création d'un Pôle de compétitivité «SYSTEM@TIC PARIS-REGION».

Objectifs et stratégie :

Le pôle a pour ambition de devenir la référence dans le domaine des solutions industrielles permettant de répondre aux enjeux de conception, de gestion et de maintenance des systèmes d’information complexes. A cette fin, le pôle s'appuie sur des technologies pour la conception et le développement de systèmes complexes, des technologies génériques et diffusantes du logiciel et des technologies matérielles de l'électronique et de l'optoélectronique. Le pôle vise trois thématiques "marchés" fortement impactées par les thématiques technologiques, qui sont l’automobile et letransport, la sécurité et la défense et les télécommunications. Dans ces secteurs, la part de l'électronique et surtout du logiciel ne cesse de croître : à titre d’exemple, la part du logiciel dans le coût d'une automobile, qui était de 4% en 2000, devrait atteindre 15% en 2010.

Ses membres :

  • Entreprises participantes : Thalès, Alcatel, Bull, Dassault Aviation, EADS, France Télécom, Motorola, Renault, Sagem et PME/PMI des secteurs applicatifs concernés
  • Laboratoires et instituts de formation : CEA, INRIA, CNRS, DIGITEO (PCRI/Numatec), Ecole polytechnique, Ecole centrale, Supelec.

Si votre réseau ne figure pas dans l'annuaire,  n'hésitez pas à l'inscrire  : c'est gratuit !
Il vous suffit de nous donner les informations pertinentes sur votre réseau.
 




Bons plans

Annuaire des réseaux