Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
présentation en réseau
Mise en ligne : Juin 2012

Bonnes pratiques pour réussir vos présentations en réseau


Pour captiver votre auditoir et animer avec efficacité vos réunions, votre support de présentation doit être à la fois créatif et synthétique. Comment s’éloigner des modèles établis ? Faire court mais utile ? Conseils pour créer des supports de présentation dynamiques.

Stop au PowerPoint !
Extrait de : Stop au PowerPoint ! Réapprenez à penser et à présenter ! de Nicolas Beretti, collection.
Efficacité professionnelle, Dunod, Janvier 2012


Sommaire
Ne soyez pas fainéant
Préparez votre Master Slide
Une police facile à lire
Un texte assez gros pour être lu
Arrêtez de bullet lister !

Ne soyez pas fainéant !

Que celui qui n’a jamais été tenté de réutiliser une précédente présentation PowerPoint au moment d’en commencer une nouvelle se dénonce. Il est tellement plus facile d’emprunter un chemin déjà balisé plutôt que de partir de rien ! En plus, bien souvent, vous manquez de temps pour réaliser votre présentation, qui vous a été demandée aujourd’hui pour hier. Alors, bien légitimement, vous ouvrez une ancienne présentation qui pourrait avoir une thématique proche (présentation d’un produit, d’une stratégie de communication…), en étant certain que vous saurez vous appuyer dessus pour en faire une meilleure.


Un conseil :
Faire appel à un « assistant » de rédaction de slides est une fausse bonne idée. Cette fonction vous propose des templates de travail tout prêts et classés suivant les thématiques que vous souhaitez aborder : présentation commerciale, annoncer une mauvaise nouvelle… Vous êtes donc encouragé à moins réfléchir, et à moins collecter d’informations préalables. Ce faisant, avec moins de données initiales, le problème paraît forcément plus simple à appréhender… et vous avez l’impression d’avoir été clair et limpide dans votre présentation.
Moralité : parce que chaque problème est unique, ne cédez pas à la facilité, et repartez de zéro autant que possible, vous réfl échirez librement et plus effi cacement.

L’illusion simplificatrice qui fait l’essence (et la vertu, pense-t-on) de PowerPoint est celle qui vous incite également à réutiliser d’anciennes présentations pour en créer de nouvelles. En faisant cela, vous vous enfermez volontairement dans une cage cognitive pas forcément pertinente pour votre sujet, ni appropriée à votre façon d’aborder la question, à votre état d’esprit, à votre audience…

Cette façon de faire appel au copier-coller contribue ainsi d’une manière sourde à provoquer, ici encore une illusion de connaissance : en vous incitant à ne plus faire la démarche nécessaire et préalable d’analyse des données du problème, et de leur remise à plat, vous vous privez d’informations supplémentaires peut-être capitales, et vous ne vous laissez plus la place de douter : votre pensée s’insère dans un cadre cognitif préalablement existant et vous avez la confortable illusion d’avoir compris et traité le problème comme il se devait…

Page suivante
Retour à Animer et développer un réseau Haut de page
 




Bons plans



Annuaire des réseaux