Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
présentation en réseau
Mise en ligne : Juin 2012

Bonnes pratiques pour réussir vos présentations en réseau

Sommaire
Ne soyez pas fainéant
Préparez votre Master Slide
Une police facile à lire
Un texte assez gros pour être lu
Arrêtez de bullet lister !

Arrêtez de bullet lister !

N’oubliez jamais que les sciences cognitives ont démontré depuis longtemps que le format « liste » était le moins efficient en termes de mémorisation. Tenez, par exemple, seriez-vous capable de réciter maintenant la liste des mots présentés dans le chapitre précédent ? Par contre, si vous vous souvenez de l’histoire que nous vous avions proposée avec ces mêmes mots (vous savez, l’histoire du singe !), il est probable que vous puissiez retrouver tous les mots de la liste. Faites l’essai !

La narration, outre qu’elle facilite la mémorisation des messages, vous ouvre un espace de liberté dont la liste, précisément, vous prive. En contraignant votre discours oral à suivre les étapes impératives de la liste, vous construisez une cage à votre prise de parole dont ne pourra sortir aucun élément de digression, aucune spontanéité, aucune improvisation. Vous imposez des frontières à ce que vous pouvez dire, et restreignez votre rôle à une lecture des items de la liste. En somme, vous privez l’audience de la partie humaine de votre présentation, celle qui précisément a en charge de faire passer 80 % du message !

La liste n’est qu’un artifice d’organisation, elle propose un semblant d’ordre, qui n’a d’ordonné que la forme. Vous pouvez lister ensemble tout et n’importe quoi, cela donnera toujours une illusion de clarté, alors que vous n’aurez fait qu’empiler des mots.


Un conseil :
Reprenons la procédure d’approche de la sonde Mars Climate Orbiter avant qu’elle n’impacte la planète Mars. Cette procédure a certainement été balisée, prévue et répétée dans les moindres détails. De nombreuses et diverses checklists d’approche à scrupuleusement respecter doivent avoir été mises en place.
Mettez-vous à la place de l’opérateur de vol de la sonde : vous suivez à la lettre votre checklist à vous. Un élément, puis un autre. Tout est sous contrôle. Cette façon de procéder est tout à fait pertinente lorsqu’il y a nécessité de ne rien oublier dans une procédure et qu’il faut suivre un plan à la lettre. Mais elle stérilise en même temps toute forme de doute. Comment douter des systèmes de mesure utilisés pendant que vous suivez méticuleusement une liste ? Plus un système devient complexe et s’appuie sur des listes rationnelles pour fonctionner, plus il devient vulnérable à l’imprévisible, à ce qui n’a pas été pris en compte dans une liste ou une autre.
Ainsi, lorsque vous faites une liste à puces sur PowerPoint, prenez le temps de vous demander non pas si vous avez tout mis, mais « à quoi est-ce que j’aurais pu, tout simplement, ne pas penser ? »

Donc à la liste, froide et impersonnelle, désengagée et inefficace comme vecteur de sens, préférez une seule phrase, avec verbe conjugué : son impact est nettement supérieur.


Stop au PowerPoint !
Extrait de : Stop au PowerPoint ! Réapprenez à penser et à présenter ! de Nicolas Beretti, collection.
Efficacité professionnelle, Dunod, Janvier 2012


Et aussi :

- Pour des réunions efficaces, optimisez vos présentations
- 7 animations simples pour bien démarrer une réunion

Articles les plus lus :

- Pour bien comprendre votre interlocuteur, sachez décrypter le non-verbal
- Les tablettes tactiles vues par ceux qui les utilisent tous les jours
Page précédente Retour au débur  
Retour à Animer et développer un réseau Haut de page
 




Bons plans



Annuaire des réseaux