Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
Mise en ligne : janvier 2011

Prendre la parole en public, petits trucs pour grands succès



Sommaire
Et si vous ne pouviez dire que trois choses ?
Placez votre voix !
Repérez vos gestes parasites
50 exercices pour prendre la parole

Repérez vos gestes parasites


Souvent, des gestes inconscients accompagnent la parole. Que dénotent-ils ? Sont-ils toujours inopportuns ? Comment les éviter ?

Debout, devant un miroir (ou devant un ami qui s’exerce avec vous), racontez le dernier film que vous avez vu. Répondez ensuite aux questions suivantes ou demandez à votre ami d’y répondre pendant que vous parlez.

a.
Vous vous grattez le nez..............................................................

b.
Vous vous frottez les mains..........................................................

c.
Vos mains décrivent des arabesques............................................

d.
Vous tapotez la table, le nez.........................................................

e.
Vos sourcils se froncent et se défroncent......................................

f.
Vous vous tordez les mains..........................................................

g.
Vous scandez énergiquement votre discours avec votre main........

h.
Vous mettez les mains sur les hanches..........................................

i.
Vous vous essuyez le front...........................................................

j.
Vous croisez les bras ou les jambes.............................................

k.
Vous joignez les mains.................................................................

l.
Vous mettez vos mains dans vos poches......................................

m.
Vous hochez la tête.....................................................................

n. autre


Solution et Commentaire

Naturellement, certaines personnes, plutôt extraverties, ont une gestuelle très développée, « parlent avec leurs mains », d’autres, plutôt introverties, font très peu de gestes pour accompagner ou illustrer leur parole. Dans une prise de parole en public, laissez faire votre tendance naturelle : ne vous obligez ni à canaliser vos gestes si vous avez l’habitude d’utiliser vos mains, ni à en faire si ce n’est pas votre habitude.
Certains gestes sont positifs car ils aident à se faire comprendre, d’autres en revanche bloquent la bonne communication.
Si vous avez coché a, b, d, vous faites des gestes répétitifs, mécaniques. Attention, ceux-ci peuvent devenir des tics, déconcentrer vos auditeurs et perturber le message.
Si vous avez coché f, h, i, vous faites des gestes parasites. Ils sont à côté du message. Ils marquent l’émotion, la peur, l’anxiété, la fatigue, l’agressivité...
Si vous avez coché j, k, l, vous faites des gestes barrières. C’est généralement une frontière derrière laquelle l’individu s’abrite ou se met sur la réserve. Si vous avez coché f, m, vous faites des gestes introvertis. Ils vont vers soi. Ils ne cherchent pas à convaincre l’autre mais à se persuader soi-même.
Si vous avez coché c, e, g, vous faites des gestes positifs. Ils améliorent, soulignent, renforcent le message. Ce sont des gestes extravertis qui vont vers les autres, cherchent le contact, sans être agressifs. Ce sont des gestes ouverts qui s’offrent à l’échange, des gestes ronds qui rassurent, témoignent de la douceur, des gestes précis qui affirment le message.
Attention, il ne sert à rien de chercher à toute force à éliminer les gestes parasites intempestifs.Vous risqueriez de manquer de naturel. Toutefois, vous pouvez les canaliser en tenant un objet (par exemple, un pointeur ou un stylo) qui pourra, le moment venu, vous servir de « doudou », de fétiche et vous empêcher de trahir votre émotivité.

Page précédente Retour au débur Page suivante
Retour à Animer et développer un réseau Haut de page
 




Bons plans



Annuaire des réseaux