Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
Mise en ligne : Septembre 2010

Comment gérer les personnalités difficiles en réseau


Sommaire
Portrait du nuisible
Responsabilité des personnalités difficiles
Capacités de nuisance et capacités de service
Gestion des personnalités difficiles
Le nuisible sur l’échelle des niveaux de pratiques sociales
Matrice des échelles
Les comportements types à connaître
Gérer les nuisibles

Gérer les nuisibles

Cet ouvrage propose plusieurs échelles de niveaux portant sur les pratiques de l’autorité face aux nuisibles.


Faites le point

Vous pourrez utiliser ces échelles pour situer précisément votre niveau général d’autorité, afin de comprendre vos propres ressorts, et identifier certaines causes de vos difficultés comme de vos réussites. Ce repérage peut aussi vous aider à progresser vers le niveau 4, c’est-à-dire vers l’accès au leadership.

Niveaux de prise en charge des personnalités difficiles

4 Le tenant de l’autorité assume pleinement la gestion du nuisible. Il implique le groupe dans ses stratégies et ses décisions. Il « confronte » le nuisible pour chaque comportement inadéquat qu’il sanctionne dès les premiers symptômes. Il anticipe ses incartades et en protège les autres dans tous les cas.
3 Le tenant de l’autorité affronte régulièrement le nuisible. Il tente de le convaincre. Il dénonce les comportements inadéquats et les sanctionne quand ils sont à leur paroxysme. Il s’interpose lorsque les autres appellent au secours. Le nuisible le fatigue : il limite ses transactions avec lui.
2 Le tenant de l’autorité contourne le nuisible. Il le craint. Il prétend qu’il ne se passe rien, et ne fait donc rien. Il minimise les problèmes et laisse les autres ressortissants s’en débrouiller. Quand il ne peut éviter le nuisible, il lui tient des discours lénifiants puis passe à autre chose.
1 Le tenant de l’autorité se débarrasse de la gestion du nuisible sur quelqu’un d’autre. En parallèle, il entretient ses comportements et s’en sert au besoin pour dominer les autres. Il peut le récompenser, lui confier des responsabilités, lui déléguer des tâches de management.


Lorsqu’un tenant de l’autorité a des conduites de niveau 1, c’est-à-dire au même étage que le nuisible, il y a fort à parier que la situation ne peut que se dégrader de façon abyssale.

 

 Pour aller plus loin :
Extraits de Gérer les personnalités difficiles au quotidien, de Daniel Feisthammel, Catherine Isasa, Pierre Massot, Editions Eyrolles, 16€, 150 pages.


Présentation de l’éditeur :

L'art de ne plus traîner les boulets

Le paresseux, le cupide, l'incompétent, le dominateur, l'idiot, le malheureux chronique... Nous avons tous eu affaire à ces personnalités difficiles, que ce soit au sein d'une équipe ou en famille. Elles ont en commun d'être ingérables et de nuire au bon fonctionnement du groupe.

Dans un esprit pragmatique, ce guide résume l'essentiel à savoir sur les conduites nuisibles à l'activité collective, sur leur nature et les pratiques qui les favorisent. Il recense les méthodes et les stratégies possibles pour identifier les personnalités difficiles dans un groupe, les responsabiliser, les remettre au travail ou oser s'en séparer.


* La confrontation est un mode d’opposition où l’on affirme très clairement et crûment son désaccord, ce qu’on a à dire, en parlant des faits, sans porter de jugements, mais en restant poli et serein. Cette notion est développée dans notre ouvrage Maîtriser les conflits, Eyrolles, 2007.

En savoir +

coach- BONNES FEUILLES
Pour gagner en leadership, il faut savoir écouter !

- Conseils du coach :
Comment mieux vous adapter à votre entourage personnel et professionnel ?
Page précédente Retour au débur
Retour à Animer et développer un réseau Haut de page
 




Bons plans



Annuaire des réseaux