Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
speed meetings d'affaires
Mise en ligne : Juillet 2012

Clés de succès de
speed meetings à l'étranger



La création très rapide de synergies entre entreprises participantes est en partie liée à un long travail de reconnaissance sur le terrain mené par les acteurs de l'accompagnement aussi bien en Bretagne et Normandie que dans le sud de l'Angleterre. Le projet CHAIN a mobilisé sept pépinières et technopoles françaises et 5 de leurs homologues du sud-est de l'Angleterre. « Nous avons en quelque sorte tissé un réseau d'accompagnement transmanche » commente Jean-Charles Minier, directeur de la société Inno TSD en charge du projet.

Étape 1 :
un réseau de partenaires actif des deux côtés de la Manche

Créé en 2009, le projet CHAIN réunit des structures d'accompagnement équivalentes en France et en Angleterre. Ensemble, ils recherchent les secteurs susceptibles de générer facilement des synergies et mènent une première sensibilisation auprès des entreprises. L'étude donne lieu à la création de la première base de données qualifiées d'entreprises de technologies innovantes entre la Manche et le sud-est de l'Angleterre : comptant près de 400 entreprises, elle permet de générer des mises en relations automatiques sur la base des savoir-faire et compétences des entreprises enregistrées.

Étape 2 :
des rencontres pré-orchestrées entre entreprises

Les conventions d'affaires organisées sur trois jours complètent le dispositif de base de données de contact. « Nous savions avant même la matinée de speed meetings que nos interlocuteurs seraient des entreprises directement intéressées par nos prestations explique Morgan Bigot, co-dirigeant de SeeMeCab™. Dans ces conditions, le contact est bien plus facile à établir ! »

 

L'Union Européenne finance les coopérations territoriales transfrontalières

Entrant dans le cadre du programme européen INTERREG IVA Manche-Angleterre, le projet CHAIN 2 de près de 2,3 millions d'euros a ainsi pu être financé à 50% par le FEDER (Fonds européen de développement régional).

Étape 3 :
un accompagnement personnalisé à l'export

Les prochains développements du projet CHAIN prévoient des opérations de « soft landing » avec, entre autres, le recrutement d'un VIE (volontaire international à l'étranger) ou d'un salarié dédié pour mener études de marché et prospections outre-manche. D'ici là, une nouvelle convention réunira des entreprises des technologies sans fil à Cambridge et un débarquement d'entreprises anglaises est attendu sur Paris d'ici fin 2012 pour de nouveaux speed meetings.

Les idées clés de l'article :
Organiser des speed meetings à l'étranger suppose d'avoir identifié au préalable un potentiel de développement entre TPE et PME installées des deux côtés de la frontière, avec :
  • Des acteurs de l'accompagnement d'entreprises, familiers des projets et financements européens.
  • Des entreprises de taille équivalente pour des synergies équilibrées entre entreprises.


Et aussi :

- Villages d'artisans : ils construisent leurs locaux ensemble pour mieux se développer
- Speed meetings : des animations utiles même au sein des clubs établis

Articles les plus lus :

- Confiance en soi : comment garder la pêche ? 5 exercices pratiques
- 3 entrées en matière pour bien démarrer un rendez-vous de prospection


Page précédente
Retour à Animer et développer un réseau Haut de page
 




Bons plans



Annuaire des réseaux