Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Cycle de vie d'un réseau
Étape 3 : la croissance du réseau, une étape décisive pour l'animateur

Mise en ligne : Décembre 2009
IMPRIMER
RECOMMANDER
AJOUTER AUX FAVORIS
  SOMMAIRE
Croissance du réseau : des progrès mais aussi des tensions. Comment les gérer ?
Les 5 missions essentielles de l’animateur de réseau
Conseils d’animateur : comment préserver la dynamique de groupe ?

Conseils d'animateur : comment préserver la dynamique de groupe ?

La phase de croissance, impose à l’animateur d’être à la fois conciliant et directif dans l’accompagnement des membres. Ceux-ci doivent à la fois être satisfaits par l’objectif qui les a réunis au départ et progresser dans leur développement individuel. Comment réussir ce tour de force ?

Laurent Poisson « Le rôle fondamental de l’animateur c’est de construire l’adhésion au réseau, pas forcément trouver à tout prix un consensus entre membres. »

 


Place des réseaux (PDR) : Un bon animateur de réseau est-il plutôt dirigiste ou privilégie-t-il la concertation ?
Laurent Poisson (L.P) : Comme toujours en réseau, il s’agit de trouver un juste équilibre. Le tempérament de la tête de réseau peut également influencer l’animateur. Certains concepteurs de réseaux sont plus  dirigistes que d’autres et ont tendance à «  vouloir tout contrôler ». Ce qui laisse alors peu de possibilités d’initiative aux membres et aux animateurs. Mais il ne faut pas non plus perdre de vue l’atteinte des résultats. La réalisation de l’objectif commun, quel qu’il soit (partage d’expériences, achats communs, etc.) nécessite un minimum de discipline. À l’animateur de trancher lorsque les fondamentaux du réseau sont en jeu, à savoir le respect des règles communes, les valeurs défendues et les objectifs poursuivis par le réseau.

PDR : Comment faire lorsque les attentes des membres sont très hétérogènes ?
L.P : Cela arrivera forcément. Chaque membre a son propre cycle de vie au sein du groupe. Par exemple, un entrepreneur souhaitant transmettre son entreprise ne se sentira pas forcément concerné de la même manière qu’un nouvel adhérant, par des décisions prises au sein de son club d’entreprises. Pour l’animateur cela signifie que pour chaque décision à prendre, impossible d’obtenir 100 % de réponses positives. En revanche, si le consensus n’est pas obligatoire, l’adhésion au réseau est indispensable. Un membre en désaccord sur un point précis ne remettra pas en question sa participation au groupe s’il croit toujours dans le bénéfice du réseau !

PDR : Un conseil pour le créateur de réseau ?
L.P : Quelle que soit la forme du réseau, association, réseau de franchise ou GIE, quand le créateur de réseau doit déléguer son animation à un tiers, il se doit d’être très vigilant dans le choix du candidat. Celui-ci doit impérativement correspondre à l’ambiance du réseau, adhérer à ses valeurs et méthodes !


À retrouver sur Place des réseaux, les conseils de Laurent Poisson à tous les cycles de vie d’un réseau. Le mois prochain : maturité et renouvellement, que faire quand le réseau périclite ?

[ En savoir + ]

Cycle de vie d’un réseau :
- Étape 2 : comment gérer le décollage de votre réseau
- 10 Trucs d’animateurs pour bien accueillir vos nouveaux membres


 




Bons plans



Annuaire des réseaux