Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Services à la personne : quel rôle jouent les franchises ?



Jean Louis Borloo, ministre de l’Emploi et de la Cohésion sociale, a donné en février le coup d’envoi officiel de son plan de développement des services à la personne. Objectif affiché : créer 500 000 emplois en 3 ans ! C’est le moment d’entreprendre. Encore faut-il trouver les bons raccourcis pour arriver le premier à bon port. Incontestablement la franchise en est un…

>>
>>

Les services à la personne : c’est le bon moment !

Le secteur des services à la personne emploie actuellement plus de 1 300 000 personnes et est actuellement estimé à 7,5 milliards d’euros.
Il a enregistré la plus forte croissance au cours des quinze dernières années, avec un taux annuel moyen de 5,5 %. Et ce n’est qu’un début !
Les incitations fortes, notamment basées sur le nouveau Chèque Emploi Service Universel, vont encore dynamiser et professionnaliser un secteur déjà très prometteur.
Stimulé par les nouvelles lois Borloo, le gisement d’opportunités semble inépuisable, d’autant que la France accuse un retard dans ce domaine. Si 90 % des Français souhaitent utiliser des services à la personne, seuls 3 % des salariés y ont effectivement recours, contre 50 % au Canada ou 30 % aux États-Unis.
Plusieurs facteurs sociaux économiques concourent à expliquer le
phénomène : accroissement du nombre des personnes âgées, travail des femmes, nouveaux modes de vie, évolutions technologiques de plus en plus complexes à appréhender… Avec à la clé de nombreuses solutions à trouver pour qui veut entreprendre aux services des autres.


Démarrer en franchise, un moyen sûr de gagner du temps

Taxi pour personne à mobilité réduite, loisirs créatifs pour les plus jeunes ou maintenance informatique à domicile… les idées de services à la personne ne manquent pas !
Si beaucoup d’entre elles correspondent à des besoins réels, la route peut être longue du succès d’estime à la réussite commerciale. À cet égard la notoriété d’une enseigne de franchise peut être déterminante pour se lancer sur des marchés émergents encore peu connus du grand public et où les habitudes de consommation ne sont pas encore établies.
Pour Jean-Michel Roques, président de Sylvan France, leader international du soutien scolaire, le faire savoir est aussi important que le savoir-faire : Pour l’ouverture de notre franchise de La Rochelle, nous avons développé une campagne de communication locale très puissante, articulée sur l’affichage urbain et flancs de bus, la publicité dans la presse quotidienne régionale, et les mailings ciblés sur la zone de chalandise, tout ça pour le lancement d’un seul espace Sylvan ! Une puissance de feu hors de portée d’un commerce indépendant pour un démarrage à très grande vitesse : En 3 mois d’activité, déjà 60 programmes scolaires sont vendus, se félicite cet ancien enseignant reconverti dans les affaires.
Du côté des franchisés, même constat pour Christine Moron qui officie chez Acadomia : La notoriété de la marque, sa signalétique et l’emplacement de mon centre m’ont permis d’être immédiatement repéré dans mon quartier. Le bouche-à-oreille fait le reste.
Ces activités de services à la personne s’exerçant le plus souvent à domicile, elles relèvent par définition du commerce de proximité, ce qui les rend là encore, particulièrement compatibles avec les modèles de développement des franchises. La vocation d’une enseigne comme la nôtre, commente Marc Boré, fondateur de Rent-a-Car, spécialiste de la location de véhicules de proximité, c’est de mailler finement le territoire, mais en sélectionnant toujours les emplacements à fort potentiel. De par leur localisation, nos franchisés sont ainsi assurés de générer plus rapidement du business.
Enfin que les créateurs qui se tournent pour des raisons économiques vers les services à la personne se détrompent : même exercées à domicile, ces activités peuvent nécessiter des apports important en capital. Là encore le système de la Franchise ouvre des portes que l’on pensait à tout jamais fermées. 100 % des franchisés Sylvan, remarque Jean-Michel Roques, ont obtenu leurs prêts bancaires (environ 90 000 euros) dans un délai moyen de 10 jours. Comment ne pas accorder sa confiance à un système qui l’obtient si facilement d’un banquier ?

Services à la personne : les 5 familles d’activités

Cette appellation regroupe l’ensemble des services contribuant au mieux être des particuliers sur leurs lieux de vie, qu’il s’agisse de leur domicile, de leur lieu de travail ou de loisirs.
On distingue :

Les services à la famille : garde d’enfants, soutien scolaire, assistance permettant le maintien à domicile des personnes dépendantes…
Les services associés à la promotion de la santé : assistance aux personnes dépendantes (personnes âgées et handicapées), soins à domicile, prestations associées à l’hospitalisation à domicile, soutien psychologique, information et prévention…
Les services associés à la qualité de vie : assistance informatique, livraison de repas, livraison de linge repassé, entretien de la maison…
Les services associés au logement et au cadre de vie : gardiennage, jardinage, conseil en aménagement, petit bricolage…
Les services d’intermédiation : conseil juridique ponctuel, assistance aux démarches administratives, gestion de patrimoine…


La franchise rassure une clientèle particulièrement sensible

Faire rentrer quelqu’un chez soi, ce n’est pas un acte anodin. C’est pourtant à quoi s’exposent les clients des activités de services à domicile. C’est pourquoi ils cherchent tous les arguments et les signes objectifs qui leur permettront de vous accorder leur confiance. D’autant que ces activités, souligne Chantal Zimmer, secrétaire générale de la Fédération Française de la Franchise (F.F.F) sont appelées à se développer tout particulièrement en direction d’un public particulièrement sensible et vulnérable : enfants et personnes âgées. Aussi pour les familles, une enseigne connue et reconnue représente une caution importante ». Pour Jean-Michel Roques, c ’est une question de bon sens, nous sommes appelés à redoubler de vigilance pour défendre notre éthique et la qualité de nos services. Compte tenu de notre notoriété, le moindre incident ponctuel pourrait avoir des répercussions considérables sur la réputation et l’activité de l’ensemble du réseau.

Accéder au top de l’expertise pour un investissement abordable

La franchise assure enfin les créateurs d’acquérir aux meilleures conditions des savoir-faire souvent exigeants et pointus. Jean-Michel Roques en témoigne : Sur notre marché du soutien scolaire, nos apports tant en terme de pédagogie que de gestion ou de management sont considérables. Il nous a fallu pas moins de 5 ans de travail et 6 millions d’euros d’investissements pour mettre au point nos programmes en partenariat avec les éditions Hachette et assurer le succès de notre formule. En se mutualisant, nos franchisés peuvent pour un budget abordable cueillir tous les fruits de ces investissements massifs.

Rapidité, sécurité, confiance dans le lancement et le développement d’activité : les retours d’expérience des franchisés eux-êmes sont éloquents. Sur les créneaux des services à la personne, il leur paraissait hasardeux de se risquer seuls dans l’aventure. Je ne l’aurais pas fait, confesse Christine Moron, la franchise était pour moi la meilleure solution car elle fait appel à des personnes qui connaissent leur métier et leur marché sur le bout des doigts et l’expérience et la réputation de l’enseigne sont très sécurisantes.




[ Pour passer à l'action ]
Salon SME (ex Salon des micro-entreprises)
Du 9 au 11 octobre 2007, Paris


Vous voulez créer votre entreprise dans le domaine des services à la personne? Visitez le Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) et assistez aux conférences sur ce thème !
Salon des Services à la Personne
Du 29 novembre au 1er décembre 2007, Paris


Rendez-vous fin novembre sur le salon 100% dédié à la création et au développement d'activité dans ce secteur.
>> Demandez votre badge gratuit >> Découvrez le Salon des Services à la personne

[ Lire aussi... ]

Article : Services à la personne : quelle place pour les réseaux de petites entreprises et d’indépendants dans ce marché à fort potentiel ?
Témoin : Jean-Michel Roques (Sylvan)
Point de vue de l'expert : Services à la personne : un devoir de vigilance accrue sur les recrutements
Aspects juridiques : Créer et développer son propre réseau de franchise

Mise en ligne : mars 2006

Retourner à
Comprendre les réseaux
 




Bons plans

Annuaire des réseaux