Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

La société coopérative :
une structure intéressante en réseau



Non, les coopératives ne sont pas réservées aux agriculteurs ! Au contraire, elles présentent de nombreux avantages pour les indépendants qui souhaitent se grouper sur un pied d’égalité. Decryptage de notre expert sur ce mode de groupement.

Martin Le Pechon Martin Le Pechon, Avocat à la Cour de Paris,
spécialiste du droit des réseaux commerciaux
En savoir +

Mise en ligne : Avril 2008


  SOMMAIRE
La société coopérative
Ses caractéristiques
Les formes possibles
La coopérative est un type de société très original qui offre des solutions intéressantes aux indépendants souhaitant s’unir, sur un pied d’égalité, au sein d’une même entité.

Lorsque l’on parle de coopératives, l’on pense très souvent aux coopératives agricoles ou maritimes. Moins connues du public mais très courantes, les coopératives de commerçants indépendants sont omniprésentes dans la cartographie des réseaux.

En France, la structure coopérative est un instrument usuel, notamment dans de nombreux réseaux de dimension modeste, mais également au sein d’entreprises internationales telles que E.LECLERC ou SYSTEME U.

Les enseignes organisées autour d’une coopérative sont nombreuses, aussi bien dans la distribution (GITEM ; INTERSPORT …) que dans les services (ORPI ; SOCOREC…).

La spécificité majeure de la structure coopérative est qu’elle poursuit un but moral et repose sur une conception démocratique du pouvoir, chaque associé disposant du même poids.

D’autres caractéristiques telles que le versement aux associés de ristournes et le principe dit de la « porte ouverte » la rendent particulièrement singulière.

Elle peut par ailleurs être constituée sous différentes formes (SA et SARL principalement).

Dans quels cas choisir la coopérative ?

La société coopérative est généralement utilisée dans le but de réunir sur un pied d’égalité des indépendants souhaitant :

  • Partager une enseigne
  • Bénéficier de services mutualisés
  • Organiser une centrale d’achats et réduire les coûts
  • Produire des produits ou services en commun

Généralement constituée sous la forme d’une société anonyme coopérative, la coopérative de commerçants ne rend pas, à la différence du GIE, chacun de ses membres solidairement responsable des dettes contractées par le groupement.

 

 

Retourner à

Comprendre un réseau
 
 




Bons plans

Annuaire des réseaux