Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
Les 7 points-clés à vérifier avant de choisir sa franchise
Mise en ligne : Novembre 2014

Franchiseurs, comment recruter ses franchisés ?


La concurrence s’intensifie. Un concept éprouvé et testé ne suffit plus. Il faut les meilleurs franchisés. Ils feront la différence. La tête de réseau doit avoir de son recrutement une approche précise, ni trop intuitive, ni trop rigide mais établie selon des critères de sélection objectifs. Un réseau ne fonctionne bien que s’il a dans ses rangs des compétences métier mais aussi des hommes ou femmes entreprenant et motivés qui vont dans le même sens.

Par Jean Samper, dirigeant d’AC Franchise.
Sommaire
1. Le profil idéal de franchisé existe-t-il ?
2. Bien définir le profil de ses franchisés et bien informer.
3. Risques judiciaires et pièges à éviter lors du recrutement des franchisés.

Le profil idéal de franchisé existe-t-il ?

Idéal pour qui ? Tous les réseaux n’ont pas les mêmes critères. Il n’y a donc pas de profil idéal et universel. Cependant pour toutes les enseignes, il se dégage qu’un franchisé est avant tout un futur chef d’entreprise et qu’il doit en avoir les qualités : entrepreneur, manager, commercial, gestionnaire. Tout en étant indépendant, il ne doit pas être individualiste. La franchise étant une formule qui fonctionne en réseau, les règles sont à respecter par tous pour la crédibilité et l’homogénéité du concept.

Le franchiseur peut établir un ou plusieurs profils proches de l’idéal tout en sachant que le mouton à 5 pattes n’existe pas. Ses critères de recherches sont à hiérarchiser pour aller de ce qui est incontournable vers ce qui est moins important pour la réussite du candidat. Il ne faut pas que le franchiseur oublie que s’il choisit un candidat n’ayant pas le minimum de critères exigibles, il le met en péril, se prépare à des difficultés pour gérer la situation et freine le développement du réseau.
Dans une période économique difficile, certains franchiseurs auront tendance à privilégier les candidats disposant de fonds confortables mais cela ne suffit pas. Nombre de candidats se tournent vers l’entrepreneuriat par dépit, n’ayant pas réussi à se réinsérer dans un poste salarié. Suite à un licenciement par exemple, ils disposent d’un capital de départ ; ce ne sont pas forcément les meilleurs candidats, leur choix se faisant par défaut… Mais ne généralisons pas trop vite.

  Page suivante

Retour à Créer un réseau Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux