Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

METIS : des résultats tangibles pour ce cluster d’innovation Isérois

METIS : Cluster d’Innovation Recherche et Développement :
Initié en Octobre 2004, METIS est un cluster d’Innovation regroupant des industriels partenaires issus des secteurs dits « traditionnels » du textile, du papier et du film plastique. Habitués à innover seuls, ils ont choisi de mettre en commun leurs efforts d’innovation pour accélérer leurs développements économiques. Ces entreprises mutualisent en partie leurs capacités de R&D et bénéficient ainsi d'un effet de levier. METIS entretient une collaboration privilégiée avec le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique). Les collectivités locales et départementales, impliquées dès l’origine de METIS, soutiennent l’action au profit de l’ancrage territorial des entreprises.
Bruno Mougin Article écrit par Bruno Mougin, animateur du cluster METIS et chercheur.
Mise en ligne : Mai 2010
IMPRIMER
RECOMMANDER
AJOUTER AUX FAVORIS

  SOMMAIRE
Le Cluster METIS
Le suivi et la coordination des entreprises
En six ans, quels résultats ?
Faire vivre METIS, qu’est-ce que c’est ?
METIS en bref

Un cluster né en 2004

L’idée de créer cette structure d’interface entre le monde industriel et le monde de la recherche était née en 2004 dans l’esprit d’Edmond Roy, vice-président du Conseil Général de l’Isère. Elle offrait un début de réponse à l’absence constatée de transfert de technologies entre le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) implanté à Grenoble et les secteurs industriels traditionnels locaux du textile et du papier. Sur la base de cette volonté politique, Patrick Bonnefond (à l’époque directeur général de SOFILETA, l’une des entreprises du groupement) réussit à fédérer des industriels pour lancer en octobre 2004 l’association METIS.

Ce que METIS apporte à ses membres ?

Dès le départ METIS s’est donné une mission plus large que les simples rôles d’interface et de mise en relation. Il fallait qu’elle apporte une valeur ajoutée à cette fonction d’interface. L’association a embauché deux docteurs en physique et chimie des matériaux aux compétences complémentaires habitués au travail en laboratoire et au management scientifique et technique. METIS est ainsi devenu un véritable creuset d’incubation de projets multipartenaires et un lieu de vie du processus d’innovation.

Le processus d’innovation au sein de METIS se fait en trois étapes, comme le montre le schéma ci-dessous :

1. La veille

Les actions de veille mutualisées (recherches internet, conférences, journaux spécialisés…) constituent le travail de fond des salariés de l’association. Elles alimentent les partenaires en informations sur les sujets qui les intéressent.

2. L’incubateur

L’identification d’une réponse technique à une problématique industrielle spécifique au moyen de la veille enclenche une seconde étape dans le processus : l’incubateur. Le rôle de METIS est alors de monter et financer un projet dont le but est de vérifier à la fois la faisabilité technique et économique de l’idée. Cette étape correspond aussi à la mise en place d’une suite au projet. Cette phase de montage, recherche de financements, écriture des accords de consortium qui s’avère souvent longue est réalisée en temps masqué dans le processus.



 




Bons plans

Annuaire des réseaux