Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
L’art des questions
Mise en ligne : Novembre 2013

Les questions à poser pour déjouer les pièges de la communication.



Les questions pour préciser des actions ou des états vagues. (Les médiums)

Les médiums

Vous traitez ensemble d’un projet en commun, par exemple réunir le réseau pour aborder la question des apports d’affaires et de leur rémunération. Que votre interlocuteur marque son engagement ou son repli, concentrez-vous sur les verbes qu’il emploie pour qualifier son action.

Exemple d’actions vagues :

  • « Je vais faire le nécessaire. »
  • « Je ne marche pas dans ce genre d’actions. »


Exemples de questions de précision :

  • « Qu’est ce qui est nécessaire ? »
  • « Comment précisément ? »
  • « Qu’est ce qui te ferait marcher dans ce genre d’actions ? »
  • « Qu’est ce qui pourrait changer pour que tu marches ? »


Vous vous assurez ainsi qu’en termes d’actions, vous vous accordez sur un déroulé qui conduise efficacement au résultat voulu.

Autres exemples sur les verbes vagues, les verbes d’état :
« J’ai pas le moral. »
Plutôt que de répondre « Ah mon pauvre, raconte-moi », et laisser votre interlocuteur partir sur une litanie de plaintes et de doléances, surprenez-le.

Exemple de question de précisions :
« A quel point tu n’as pas le moral ? ». Vous obtiendrez des éléments plus concrets, du type : « Je n’arrive pas à finir ce travail, je n’ai même pas envie de voir les amis du réseau », etc.
Note : si votre interlocuteur vous répond : « Je n’ai pas le moral parce que je n’arrive à rien dans mon travail », vous pouvez déjouer cet autre piège de la communication : les vérités générales et pourrez le déjouer en revenant aux questions déjà vues en Page 2.

       
Page précédente Retour au début Page suivante
Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux