Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Les communautés virtuelles : pourquoi et comment devenir membre ?



  SOMMAIRE
Tous les bénéfices des communautés virtuelles
Comment gérer et dynamiser une communauté virtuelle : astuces et bonnes pratiques

Comment gérer et dynamiser une communauté virtuelle : astuces et bonnes pratiques

Positionner et expliquer clairement les objectifs de votre communauté virtuelle.

« Le positionnement clair et la présentation des objectifs de la communauté sont deux paramètres indispensables pour attirer des participants homogènes dans leurs attentes et qui construiront une communauté de qualité », précise Guillaume Besse, fondateur d’entreprise-facile.com et de la communaute-des-entrepreneurs.com.

En effet, que la communauté virtuelle soit fondée autour d’un secteur d’activité professionnel (informatique, services à la personne), d’une passion, d’un état au cours de sa vie (rencontres, maternité), d’un comportement professionnel (création d’entreprise comme la communaute-des-entrepreneurs.com ou recherche d’emploi), le futur membre doit comprendre dès la page d’accueil le cadre et l’étendue des discussions possibles, les profils des membres accueillis, les points communs entre lui et les personnes susceptibles de s’y retrouver. Car c’est la qualification des participants inscrits sur une communauté qui fait sa qualité, son sérieux et sa notoriété.

Ne pas hésiter à sanctionner ceux qui ne respectent pas les règles : modérer

Si la qualité des participants est déterminante, la pertinence des informations présentes constitue également un gage de qualité de la communauté. « Il ne faut pas hésiter à sanctionner, et ce, très rapidement, les spams et sujets n’ayant aucun rapport avec l’objet de la communauté, les intrus qui utilisent à mauvais escient la communauté ou pratiquent une forme de harcèlement sur d’autres membres » note Guillaume Besse. Et d’ajouter : « il y a quelques semaines, nous avons eu en une dizaine de minutes, 8 contributions identiques d’une même personne sur des questions différentes. Aussitôt, nous avons constaté l’abus et informé l’imposteur que son compte était supprimé, avec une justification sur ces agissements ». Sur une communauté virtuelle l’expression est libre, mais doit rester sous contrôle d’un modérateur par souci de qualité, de pertinence et d’harmonie des échanges.

Donner des moyens de suivi des informations et encourager la participation

Une communauté virtuelle est avant tout un lieu d’information qui doit vivre et s’auto-entretenir. Il faut donc faciliter et susciter les interactions entre membres. Pour cela une animation et la mise en place de leviers d’information vers les membres sont indispensables. « E-mail d’alerte à la personne ayant posé une question lorsqu’une réponse est faite, e-mail d’information sur l’actualité de la communauté ou sur l’état de son compte ou de ses relations, et fils RSS pour permettre aux utilisateurs de s’abonner et de suivre les sujets qui les intéressent, sont les supports de base d’information et de fédération d’une communauté » souligne Guillaume Besse. Pour qu’une communauté virtuelle reste vivante, c'est-à-dire en perpétuel développement et avec un contenu actualisé, il faut inciter les membres à revenir, à participer, à se reconnecter.

Truc d’animateur 
Pour lancer les débats alors que la communauté démarre :
L’animateur peut proposer des sujets et rédiger des réponses pour encourager les membres à faire de même.

Pour pérenniser les échanges :
Il est souvent plus facile de s’appuyer sur les contributions régulières de membres très actifs, quitte à leur attribuer un statut particulier. Sur la communauté des entrepreneurs, une dizaine d’experts se sont pris au jeu et ont d’eux-mêmes pris l’initiative de modérer les échanges et proposer des sujets régulièrement.


 


Retourner à

Le réseau relationnel
 
 




Bons plans

Annuaire des réseaux