Place des réseaux ITG iDDYL
 
 
Crowdfunding : financer vos projets d’entreprise à l’aide du réseau
Mise en ligne : Septembre 2017

Crowdfunding : financer vos projets d’entreprise à l’aide du réseau


Comment lever des fonds et garantir l’adhésion de ses futurs clients au produit ou au service que l’on souhaite lancer ? Une question qui donne le vertige. Mais le crowdfunding apporte des éléments de réponse intéressants à tous les aventuriers de l’entreprenariat et aux amoureux du « mode projet ». Petit tour d’horizon de la solution numérique et collaborative de notre temps : le financement participatif.

Qu’est-ce que le crowdfunding ?

Passer par une plateforme de crowdfunding revient à s’adresser à des millions d’internautes et à les convaincre d’investir dans votre projet. Vous définissez un seuil de réussite à atteindre – la somme que vous souhaitez collecter – et laissez la liberté à chacun de participer au financement du montant qu’il souhaite : 5 ou 500 ou 5 000 € par exemple !

Le contributeur peut être un particulier, une entreprise, votre voisin, votre maman ou un anonyme.

Ces plateformes en ligne vous permettent de financer ce que vous voulez :

  • Votre film amateur,
  • Le lancement de votre startup,
  • Un produit que vous avez développé,
  • Un prêt étudiant,
  • Votre futur camion de pizzas...

À titre d’exemple, Grégoire est le premier artiste français directement produit par son public grâce à MyMajorCompany. Nous étions en 2008. Mais le concept de récolter des fonds par participation remonte bien avant l’avènement du web : saviez-vous que la statue de la Liberté avait fait l’objet d’un crowdfunding ?

Les trois formes du financement participatif

On distingue par tradition trois formes de crowdfunding :

1. Le don

Cette forme de participation est par nature désintéressée : une personne physique (votre copine Céline ou le cousin Georges) ou morale (une entreprise ou une association) vous finance sans contrepartie.

Il existe cependant des pratiques de « contre-don » symboliques pour remercier les donateurs de leur implication (votre reconnaissance éternelle ou une réduction sur l’achat de votre produit par exemple).

2. Le prêt (ou crowdlending)

Sur ces plateformes, la somme collectée devra être remboursée dans les délais – avec ou sans intérêts. Ce système repose sur des accords préalables qui vont définir les conditions de la levée de fonds.

3. L’investissement en capital

Ce modèle permet aux participants de devenir actionnaires du projet. On parle aussi de crowdfunding equity : les financeurs sont récompensés dans une démarche d’effort collectif. Les capitaux sont donc détenus par une multitude de « petits actionnaires ».

Ils disposent d’un droit de vote et de regard sur l’évolution du projet, et une partie des bénéfices pourra leur être redistribuée.

Les 4 avantages du crowdfunding pour booster votre projet

1. Dites adieu à votre banquier

Les banques ne sont plus les seules maîtresses des fonds et des capitaux. Vous pouvez donc réaliser vos projets avec une plus grande liberté.

Les délais de collecte sont aussi relativement courts et la charge administrative réduite : toute l’opération se passe en ligne. Mais l’argent transféré sur votre compte, lui, est bien réel.

2. Fédérez votre réseau

Ce système repose sur la collaboration d’une communauté. Il peut s’agir d’inconnus ou de proches – souvent une combinaison des deux. Le crowdfunding est l’opportunité rêvée de fédérer votre réseau autour d’un projet, mais aussi le développer en rencontrant des nouvelles personnes intéressées par votre projet.

3. Une étude de marché qui rapporte

Le crowdfunding permet de réaliser indirectement une étude de marché. Les donateurs ou prêteurs sont amenés à donner leur avis sur le produit ou le projet qu’ils sont appelés à soutenir.

À l’inverse, si le financement n’arrive pas à son terme, c’est que votre projet doit peut-être être retravaillé. À vous de déterminer pourquoi et d’en tirer des leçons.

Ces plateformes sont donc des solutions idéales pour tester des idées et des projets originaux. Vous collecterez des fonds en même temps qu’un précieux feedback. Vous pourrez même réaliser vos premières préventes !

4. Une stratégie de communication efficace

La page de votre financement est un canal de communication à part entière. Mais elle ne se suffit pas à elle seule. Les médias sociaux seront sans doute les premiers leviers que vous devrez actionner pour faire connaître votre campagne de crowdfunding.

Par ailleurs, pour convaincre, vous aurez à mettre au point un argumentaire de vente convaincant : un exercice difficile mais nécessaire pour la suite de votre projet. Enfin, chaque financeur pourra devenir ambassadeur du projet et participer à sa promotion.

Passer à l’action : mode d’emploi du financement participatif

Voici quelques exemples de plateformes populaires pour organiser vos financements :

  • KissKissBankBank est l’un des leaders du crowdfunding. Les créateurs ont 90 jours pour atteindre leur objectif de financement.
  • Ulule se focalise sur les projets créatifs et innovants.
  • Hello merci est une plateforme de prêts solidaires,
  • MyNewStartup se base sur le vote des internautes. Les projets sélectionnés sont audités puis la levée de fonds s’organise.
  • SparkUp est une plateforme centrée sur le réseau et la coproduction du projet avec de futurs associés ou actionnaires.

Le réseau AlloProd propose un annuaire des plateformes, régulièrement mis à jour. Mode, photographies, vins, causes humanitaires... À chaque produit, son crowdfunding ! Mais rien ne vous empêche de mettre au point votre propre plateforme sur votre site à l’aide d’un système de paiement sécurisé de type PayPal.

Besoin d’aide pour créer votre projet ? Avant de penser à lever des fonds, testez votre idée avec nos 5 points-clés pour développer son projet de crowdfunding.

Pour aller plus loin :

- Financements : toutes vos armes pour devenir "chasseur de prime"
- Obtenir 100 000 € de financement grâce à votre réseau c’est possible !


Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux