Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

S’organiser en coopérative d’achats : un véritable tremplin pour les entreprises membres


Groupement des Métiers du Bois (GMB)En 1976, une trentaine d’artisans du bâtiment se regroupent pour mieux négocier leurs achats. Persuadés que l’entraide est essentielle même entre concurrents, ils poursuivent le développement du Groupement des Métiers du Bois (GMB) : système de commande en ligne, espace d’exposition partagé, outils de communication mutualisés…

Maine et Loire Le Groupement des Métiers du Bois (GMB) en bref :
En 2009, le groupement enregistre :
  • 185 adhérents
  • 70 permanents salariés
  • 35 millions d’euros de CA

Mise en ligne : Août 2009
Partager cet article avec mon réseau professionnel sur VIADEO Partager sur VIADEO

>>
>>
  SOMMAIRE
Une politique d’achats quasi nationale
Un soutien actif des entreprises membres
Un réseau de contacts à s’entraider

Une politique d’achats quasi nationale

L’entrepreneur qui rejoint le groupement GMB profite d’une gestion complète de son approvisionnement. Le groupement négocie pour son compte des tarifs avantageux sur l’ensemble de ses produits utilisés quotidiennement. « Aujourd’hui la coopérative couvre 80 % des achats stratégiques de nos membres et ce, chez plusieurs des principaux fournisseurs des filières du bâtiment. » précise le Président Bernard Martineau.

Un intranet dédié aux adhérents leur permet de commander leurs produits à tous moments, sans se déplacer à la coopérative qui stocke elle-même les produits. Dans les jours qui suivent la commande, l’artisan est livré sur son chantier.

Et pour profiter de prix encore mieux négocié, le groupement GMB s’est affilié à l’ORCAB (Organisation des Coopératives d’Achats pour les Artisans du Bâtiment). Le principe de l’ORCAB est simple, plus on est nombreux, plus on peut négocier, poursuit Bernard Martineau, l’un des fondateurs de l’ORCAB.

L’ORCAB, une force de négociation unique

Groupement de 50 coopératives d’achats du bâtiment, l’ORCAB négocie au niveau national les tarifs d’achats des produits utilisés par les artisans membres des 50 coopératives membres. Pour plus d’efficacité, les coopératives membres se répartissent les négociations selon leur spécialité. La coopérative comptant le plus de maçons négocie par exemple les achats de maçonnerie pour toutes les coopératives d’ORCAB. Résultat, les adhérents bénéficient en moyenne de 15 à 20 % de réduction sur l’ensemble des produits. En 2008, l’organisation se classe ainsi 21ème des 100 meilleurs distributeurs du bâtiment.

  ORCAB en bref :
L’Organisation des Coopératives d’Achats pour les Artisans du Bâtiment compte en 2008 :
  • 50 coopératives membres, réparties dans 14 régions.
Les coopératives comptent en tout :
  • 5 000 entreprises.
  • 580 millions de CA.

Objectifs du groupement :
  • Promotion et développement de l’esprit coopératif,
  • Mutualisation de moyens pour mieux acheter,
  • Aide au développement de nouvelles coopératives,
  • Mutualisation de moyens et d’expériences entre dirigeants des coopératives adhérentes.



Retourner à

Le réseau relationnel
 
 




Bons plans

Annuaire des réseaux