Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

En temps de crise, comment mobiliser votre réseau relationnel ?



Morosité ambiante, affaires tendues, rendez-vous reportés... La vie en réseau sera-t-elle aussi affectée par la crise? Non, répond Alain Bosetti, si toutefois nous nous appliquons à progresser sur des basiques fondamentaux de la relation. Faites votre test et découvrez ses conseils pour repartir du bon pied.

Alain Bosetti Alain Bosetti est Président du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) et de Place des réseaux. Il anime régulièrement des conférences-formations sur le réseau relationnel.

> TEST : Êtes-vous un bon réseauteur en temps de crise ?

Mise en ligne : Mai 2009
Partager cet article avec mon réseau professionnel sur VIADEO Partager sur VIADEO

>>
>>

Ce qui change avec la crise : solidarités, partages et nouveaux échanges, la crise a du bon et …

Dans un climat de tensions économiques, les relations en réseau ne sont pas fondamentalement transformées, la crise tend simplement à durcir le trait, à intensifier les comportements… Pour le meilleur et pour le pire ! Aussi, les solidarités sont-elles renforcées. Par exemple, exposer à plusieurs sur un salon, regrouper les commandes de fournitures pour acheter moins cher, etc. Les actifs qui ne refusaient jamais un coup de main sont plus entreprenants que jamais. Mais le fossé se creuse avec les membres passifs des réseaux, lesquels deviennent, soit plus réseaux-sceptiques et propagent du pessimisme ambiant, soit, sous le poids des difficultés, cèdent à la panique en sur-sollicitant leur réseau, souvent sans discernement. Un activisme toxique qui ne profite à personne. Ainsi, 3 profils de réseauteurs se dégagent nettement :

Les piles
Confiants, volontaires, dynamiques, pour eux la crise est un obstacle à franchir, pas un mur. Ils nous ressourcent et savent en quelques mots nous recharger en énergie positive. Ce sont ceux que nous appelons volontiers pour « prendre des nouvelles » et avec lesquels immédiatement, le sourire revient !

Les ampoules
Pour ces visionnaires, la crise est une opportunité pour sortir par le haut, prendre de nouvelles orientations porteuses. Ils traquent les tendances, les signaux faibles et ont toujours des informations, des idées et des avis à partager. Avec eux, on a envie d’aller de l’avant et de bâtir des pistes de progrès communes.

Les toxiques
Ils sont perméables à tout ce qu’une crise économique peut dégager de négatif. Anxieux pour leurs affaires, ils se lamentent et deviennent vite des broyeurs de moral pour ceux qui les côtoient. Attention, nous avons tous nos moments de faiblesse ! Mais eux ont tendance à s‘installer dans le constat : « c’est vraiment catastrophique… » ou dans le dénigrement « Ça ne marchera jamais ». Au risque de se retrouver entre eux et de faire fuir ceux qui pourraient les aider.

Première règle à adopter pour mobiliser son réseau, faire la sourde oreille aux propos « toxiques » pour détecter les opportunités de nos contacts piles ou ampoules ! Comment faire ? Sachez à votre tour être pile ou ampoule…

> Comment favoriser la dynamique d’échanges et instaurer des relations fructueuses ?

Exclusif !  > TEST Quelle est votre tendance en réseau ?



Retourner à

Le réseau relationnel
 
 




Bons plans

Annuaire des réseaux