Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
Homme_2mains.gif
Mise en ligne : Juillet 2008

Le conseil du coach
Ces gestes qui nous trahissent…


Sommaire
Décrypter nos gestes : un langage efficace
Votre interlocuteur est-il offensif, affectif et introverti ? Ses gestes parlent pour lui !
Votre interlocuteur est-il sincère ?
Est-il d’accord avec vous (niveau de compatibilité spot) ?

Votre interlocuteur est-il offensif, affectif, introverti ? Ses gestes parlent pour lui !

Il contrôle avant tout ses mots, éventuellement les mimiques de son visage. Mais nous ne pouvons pas tout contrôler ! Parfois, un hochement de tête, une main agacée contredit le discours. Travaux pratiques de décodage…


1. Les bras croisés

C’est l’un des « refrains gestuels invariables » les plus courants. Faites l’expérience, vous croisez toujours les bras de la même façon. Soit votre bras droit domine le gauche, soit l’inverse, mais il y a fort peu de chances pour que vous croisiez les bras des deux façons.

« Nous avons tous un bras dominant (celui qui couvre l’autre) explique Joseph Messinger, et celui-ci traduit notre manière d’être. »

Clé de lecture
Si vous êtes gaucher, vous devez inverser les significations :

Par exemple :
Pour un droitier :
- Bras gauche dominant = défensif
- Bras droit dominant = offensif
Pour un Gaucher :
- Bras gauche dominant = offensif
- Bras droit dominant = défensif


Il est offensif si son bras droit domine le gauche et défensif si le gauche domine le droit. Qu’est-ce que cela signifie ?

L’offensif a besoin d’avoir confiance en lui pour qu’on reconnaisse sa valeur ; le défensif a besoin qu’on l’estime pour alimenter sa confiance en soi.
On ne s’adresse donc pas de la même manière à un offensif qu’à un défensif.

Le conseil du coach :

Si vous êtes vous-même offensif, face à un autre offensif, mieux vaut prendre du recul (risque de conflit). Evitez les attitudes barrière (bras croisés, jambes croisées, doigts croisés).

2. Les doigts croisés en tricot :

Lorsque vous croisez les deux mains, invariablement un de vos pouces domine.
• Le pouce gauche : mode affectif
Les émotions dominent la raison. Il croit que ce qu’il ressent est vrai.

• Le pouce droit : mode cognitif (rationnel)

La raison domine l’émotion. Il croit que ce qu’il voit est vrai.

Il existe une dizaine de refrains gestuels basiques qui permettent de situer la plupart des composantes essentielles de la personnalité (factorielle de 10).

3. Les mains dynamiques :

Le ballet des mains de certains orateurs fascine. C’est une forme de sous-titrage du discours. Et là encore, nous pouvons y déceler une préférence comportementale. Décryptage de ce langage fugace.

De quelle main votre interlocuteur se sert-il pour illustrer ses propos ?

  • Main gauche : ses émotions le subvertissent, c’est un affectif qui se fonde sur son intuition.
  • Main droite : la raison domine, il communique sur le mode cognitif.
  • Les deux mains en action : c’est un pédagogue, il aime expliquer dans le détail ses propos.
  • Il utilise alternativement l’une ou l’autre main : cette gymnastique reflète une véritable souplesse intellectuelle. Votre contact est ouvert à l’échange, il écoute les différents points de vue, les comprend.

Page précédente Page suivante
Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux