Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
prendre des décisions
Mise en ligne : Mars 2014

Développez votre intuition relationnelle.


Sommaire
1. L’intuition, qu’est-ce que c’est ? A quoi sert-elle ?
Est-elle réservée à quelques uns ?
2. Doit on s’y fier ou s’en méfier ?
3. Les bonnes pratiques pour devenir un intuitif performant.
4. Quelques exercices de mise en condition pour travailler son intuition.

Les bonnes pratiques pour devenir un intuitif performant.

Avoir une intuition est une chose, mais savoir bien s’en servir en est une autre. Quel est le mode d’emploi ? Les intuitions fulgurantes sont les plus rares. On peut citer Archimède poussant son Eurêka dans son bain, ou encore Newton qui comprend d’un coup la gravitation universelle parce qu’une pomme lui tombe dessus pendant la sieste. Et encore, il y a fort à croire que ces événements étaient plutôt que des déclencheurs, des résultats issus d’intuitions déjà en germe. Quand on tient une vraie intuition, la meilleure façon de la suivre, c’est de ne pas se précipiter, en la laissant aller jusqu’au bout de ce qu’elle cherche à nous dire. Surtout quand il s’agit de prendre des décisions à fort enjeu.


En pratique :

Paul cartonne dans son job. Son boss lui propose d’ailleurs une belle promotion. Un bonheur n’arrive jamais seul : son épouse attend leur 2ème enfant et ils ont donc le projet de déménager pour une maison plus grande en devenant propriétaires. Pourtant, Paul a comme une réticence. Comme si un petit caillou dans la chaussure l’empêchait de profiter pleinement du panorama. Une petite voix intérieure (tout à fait déraisonnable) lui dit « Et si tu créais plutôt ta boîte ? ». Mais comment suivre une intuition qui prend un tel contre-pied d’une opportunité exceptionnelle et qui risque de tout compromettre ?
« Hâtons-nous lentement » se dit Paul. Et il a bien raison. Il temporise, sans renoncer pour autant à son intuition.
C’est alors que celle-ci revient par vagues. Comme dans un tableau impressionniste, elle apporte à chaque nouvelle touche, une précision, un argument, une petite décision, un progrès. Paul laisse le processus aller jusqu’à son terme. Le soir, il caresse le ventre de son épouse en souriant : lui aussi vit une sorte de gestation. Quelques mois plus tard, il obtient de son entreprise quelque chose d’inespéré : la possibilité de créer une filiale en Italie, de monter au capital et de s’installer avec toute la famille dans une magnifique villa toscane.
© avec l’aimable autorisation du photographe Ryan McGuire

EN BREF :
 
  • Prendre une décision sur la foi d’une intuition présente des risques, mais ouvre aussi de larges horizons de développement.
  • Savoir reconnaître une vraie intuition, c’est aller au plus près de sa propre authenticité.
  • Céder trop tôt à son intuition peut ruiner une opportunité ou une relation personnelle.
  • Dire non à une intuition fondée, par manque d’audace, c’est s’exposer à vivre dans le remords.


Et maintenant, au travail : l’intuition est une ressource naturelle qui ne demande qu’à se développer.

Page précédente Retour au débur Page suivante
Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux