Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
La pensée positive
Mise en ligne : Septembre 2013

La pensée positive : 8 clés pour rayonner en réseau.


Sommaire
Les 3 fondamentaux de la pensée positive.
Les 5 pratiques simples en réseau.

5 exercices pratiques de pensée positive.

Exercice #1 : Traduisez votre négatif en positif.

Dès qu’une pensée négative vous traverse l’esprit, détectez-la et entraînez-vous à formuler la même idée de façon positive. Cette discipline qui s’apparente à l’apprentissage d’une langue étrangère va vous en apprendre beaucoup sur vous-même. En trois semaines (le temps qu’il faut pour ancrer une nouvelle habitude), le travail s’effectuera de lui-même, sans effort de traduction: vous aurez fait de la pensée positive votre première langue.

Exemple :
Pensée négative :

  • Je ne serai jamais en forme pour cette soirée réseau et je vais faire mauvaise impression.

Pensée positive :

  • Ce soir il y aura sûrement des entrepreneurs fatigués comme moi et on aura tous envie de décompresser. C’est parfait.

Exercice #2 : Faites vos choix.

Cet exercice a une vertu essentielle : il vous force à vous déterminer. Face à un verre rempli d’une certaine manière, vous devez choisir et décider s’il est à moitié vide ou à moitié plein. Cette simple détermination personnelle peut changer votre perception et vous faire basculer dans le positif. L’effet produit est à l’image de ces offres promotionnelles qui nous suggèrent de cocher une de ces deux cases :

  • Oui, je souhaite recevoir en cadeau et sans engagement de ma part, les fabuleuses aventures de...
  • Non, je ne souhaite pas saisir cette opportunité exceptionnelle de découvrir les fabuleuses aventures de...


Le matin en vous levant, vous pouvez choisir d’être ou non de bonne humeur. Lorsqu’il vous arrive une contrariété, vous pouvez choisir de vous ériger en victime ou d’en faire une occasion d’apprendre et de progresser. Si vous croisez un râleur, vous pouvez choisir d’accepter de porter son fardeau ou bien de le mettre sur une voie positive. Vous allez découvrir comment raisonner en terme de choix sur les événements, les sensations, les idées, les expériences peut vous faire changer d’avis positivement.

Exemple :
Je ne connais pas cette personne, jamais elle ne s’intéressera à ce que je fais.
Je choisis de rencontrer cette personne pour savoir ce qu’elle pense de ce que je fais.

Exercice #3 : Posez des questions.

C’est le b-a-ba de la communication en réseau. C’est aussi le signe le plus évident que vous vous intéressez à votre interlocuteur et donc le meilleur moyen de le mettre en confiance et dans de bonnes dispositions à votre égard. Si votre contact est positif, le jeu des questions va être aussitôt réciproque et vous allez partager un très bon moment. Si votre interlocuteur est négatif, il sera souvent vague. Vos questions de plus en plus précises (voir le New Code de la PNL) peuvent l’amener à réviser sa perception.

Exemple :

  • En ce moment, c’est pas terrible !
  • Ah bon ? Qu’est-ce qui cloche ?
  • Ben, le business en général !
  • Tiens ? Mais vous, en particulier, vous avez quand même dû faire des affaires ces derniers temps ?
  • La semaine dernière, oui, j’ai même signé un beau contrat.
  • Et comment avez-vous fait pour réussir ça avec une telle conjoncture ?
  • Etc.

Exercice #4 : Entourez-vous de gens positifs !

Il existe malheureusement des personnes qui ne savent pas vivre sans trimballer leur poisse et en faire copieusement profiter leur entourage. Dans la critique ou la déploration permanente, ils créent malheureusement eux-mêmes le vide autour d’eux ou deviennent des pots-de-colle (toxique) pour la bonne âme qui accepte de les écouter. N’oubliez pas que la pensée négative est elle aussi très contagieuse !

Exercice #5 : Éprouvez pleinement vos pensées positives.

Vous l’avez compris la pensée positive a beaucoup à voir avec l’auto-suggestion. C’est votre imagination qui est à l’œuvre et qui fait que ça marche. Quand vous vous projetez positivement avec vos qualités dans un événement heureux, vous lui donnez de bonnes chances de se réaliser vraiment.

Exemple :
vous travaillez en équipe sur un appel d’offres. Il va de soi que tout le monde veut l’emporter. Mais la volonté ne fait pas tout. Imaginez ensemble votre succès, visualisez précisément où et quand cela se passe, avec qui, dans quelles conditions vous apprenez que vous êtes retenus par le client... Vous serez meilleur que jamais.
NB : si malgré tout votre équipe ne gagne pas, revenez à l’exercice #2 et faites votre choix pour apprécier la situation telle qu’elle est !

Et aussi :

- Confiance en soi : comment garder la pêche ?
- Conseils de coach : gagner en assurance pour mieux réseauter.
Page précédente    
Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux