Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
Curiosité, imagination et agilité
Mise en ligne : Octobre 2012

Curiosité, imagination et agilité mentale : les clés du succès



Couv Le nouveau Manager
Extrait de Le nouveau Manager, gérer le changement, de Robert Papin, éditions Diateino - Septembre 2012.


L’imagination (suite)

La technique du catalogue est une variante des méthodes combinatoires. Elle consiste à prendre le catalogue d’une maison de vente par correspondance, d’un fournisseur, d’un concurrent, un annuaire téléphonique ou un dictionnaire pour tenter de relier deux objets ou deux mots pris au hasard afin de faire surgir des opportunités de produits ou de services.

Le brainstorming est une technique collective de créativité qui consiste à réunir, sous le contrôle d’un modérateur, six à douze personnes de niveaux hiérarchiques et de statuts comparables mais, si possible, de formations différentes. Partant de l’idée que c’est du choc des idées que jaillit la lumière, ces personnes doivent, pendant 30 à 90 minutes, laisser libre cours à leur imagination en s’interdisant de juger les idées émises par les autres participants et en s’efforçant au contraire de les reprendre pour les développer, les enrichir ou les combiner. L’accent est mis sur la quantité d’idées émises, sur l’originalité, la nouveauté et non sur la rationalité ou la logique.

Si le groupe s’intéresse par exemple à un marteau, son meneur de jeu peut favoriser le lancement ou la progression de la discussion en suggérant aux membres du groupe de regarder attentivement cet objet, de réfléchir aux fonctions qu’il doit remplir puis de tenter de l’améliorer en s’inspirant éventuellement d’un questionnaire du type suivant :

  • Pourrais-je modifier la forme de ce marteau ? Ses dimensions ? Son poids ? Sa couleur ? Les matériaux utilisés ?
  • Pourrais-je simplifier ? Éliminer ? Améliorer le procédé de fabrication ? L’employer pour d’autres usages ? Etc.


Deux ou trois jours avant la réunion, l’animateur pourra transmettre aux participants un exposé du thème à traiter afin que chacun puisse commencer à y réfléchir. Il évitera d’aborder en brainstorming des problèmes trop complexes ou trop généraux. En début de séance, il rappellera que personne ne doit critiquer les idées d’autrui mais qu’on peut les reprendre pour les développer, les enrichir, les combiner. Enfin, à l’issue de la réunion, il invitera les participants à garder le problème en tête et à transmettre le lendemain par écrit les nouvelles idées qui pourraient avoir jailli dans l’intervalle.

Ne demandons cependant pas trop au brainstorming, car il n’a qu’un but : faire jaillir le maximum d’idées et non analyser leur viabilité. Cette dernière tâche incombe généralement à d’autres personnes, rassemblées à l’occasion de réunions différentes.

Notons que tous les exercices de créativité exploitent trois grands principes déjà enseignés dans la Grèce antique.

  1. La contiguïté (l’eau fait penser à la source et l’arc au gibier).
  2. La similitude (l’eau fait penser au vin, l’arc à la lance).
  3. Le contraste (le vin doux fait penser au vin sec, le lièvre à la tortue).

En matière de créativité, nos contemporains n’ont donc rien inventé !

Certains dirigeants ou futurs dirigeants, qui ne sont pas des créatifs, compenseront largement ce défaut en s’efforçant de mieux écouter ceux qui ont des idées. Ils savent que les chefs d’entreprise créatifs constituent de véritables mines d’idées nouvelles, et qu’ils n’ont pas forcément l’intention de les exploiter parce qu’elles ne concernent pas leur secteur d’activité ou qu’ils n’ont pas pris la peine d’analyser leur potentiel. Écouter ces chefs d’entreprise créatifs peut s’avérer très profitable, c’est pourquoi les dirigeants qui sont à l’affût de nouvelles idées pour se diversifier s’efforceront de débusquer ces patrons créatifs au sein de leurs clubs, syndicats professionnels ou au cours de manifestations organisées par les chambres de commerce, des métiers…

La meilleure source d’idées reste cependant les collaborateurs eux-mêmes car ils sont au contact des clients, des distributeurs, des fournisseurs, des concurrents. Encouragez leur créativité en évitant à tout prix de critiquer leurs idées, même si elles vous semblent farfelues. Malheureusement, dans les PME et surtout dans les grandes sociétés, la créativité n’est pas toujours une qualité encouragée par l’encadrement, c’est pourquoi il peut être souhaitable d’embaucher des collaborateurs créatifs. François Dalle, l’un des fondateurs de l’Oréal, m’avait confié un jour à ce propos qu’« attirer dans son entreprise des individus féconds n’est pas une tâche facile car ces gens féconds sont souvent difficiles à gérer ». Il avait ajouté : « Si vous voulez les garder, vous devrez accepter qu’ils vous bousculent. C’est pourquoi la grande tentation, quand on est dirigeant, c’est de s’entourer d’individus dociles. » Cela est vrai, mais il est vrai aussi que c’est en favorisant la créativité de ses collaborateurs qu’un patron favorisera la diffusion du changement dans son entreprise.

Avoir des idées ne suffit cependant pas, encore faut-il les transformer en projets concrets, et cela n’est possible que si le dirigeant et ses collaborateurs entretiennent leur agilité mentale.


Couv Le nouveau Manager
Extrait de Le nouveau Manager, gérer le changement, de Robert Papin, éditions Diateino - Septembre 2012.


Page précédente Retour au débur Page suivante
Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux