Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
quoi de neuf ?
Mise à jour : Juin 2012

Quand on vous demande
« quoi de neuf ? », sachez rebondir



Lors d’un événement de networking, un contact perdu de vue vous apostrophe : « Alors quoi de neuf ? ». Quelques mots pour éviter le « Rien que du vieux. » peu favorable aux échanges.
Sommaire
Pourquoi cette question vous met-elle mal à l’aise ?
Les 7 conseils pour bien répondre à un « quoi de neuf ? »
Comment aller à l’essentiel ?
Quelles réponses quand ça ne va pas fort ? Le Point de vue de l’expert, Alain Bosetti

Pourquoi cette question vous met-elle mal à l’aise ?

Il est souvent difficile de répondre du tac au tac à un « quoi de neuf ? ». Il s’agit d’une question ouverte qui n’oriente vers aucune réponse précise, mais vous incite à vous raconter. Vous ne détectez pas toujours spontanément ce qui pourrait intéresser votre interlocuteur. Vous pouvez aussi être embarrassé, comme souvent, quand vous devez improviser tout en donnant une bonne image de vous-même.

Pourquoi est-ce important de bien répondre à cette question ?

Le « quoi de neuf ? » est la première question posée lors d’une retrouvaille. Il s’agit d’un starter idéal pour communiquer et réseauter. Si vous êtes trop expéditif ou évasif, la conversation risque de tourner court et vous ratez ainsi une opportunité facile d’échanger. C’est dommage ! D’autant que cette question vous invite à vous raconter et permet de créer un enthousiasme mutuel pour vos projets. Si votre interlocuteur vous a aidé à concrétiser une activité, il sera très heureux de partager cette bonne nouvelle. Même exprimer vos doutes et vos difficultés peut donner des idées de solutions, créer des synergies. Votre interlocuteur connaîtra peut-être le free-lance dont vous avez besoin.

    Page suivante
Retour à Réseau relationnel Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux