Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Comment vaincre votre timidité ?



  SOMMAIRE
Je rougis, je pâlis, je me sens mal, pourquoi ?
Comment se décrisper dans une situation stressante ?
Apprendre à mieux gérer sa timidité au quotidien

Comment se décrisper dans une situation stressante ?

Vous sentez les premiers symptômes vous gagner, les mains tremblantes et le cœur qui s’accélère…

Exprimez votre gêne !

Vous bafouillez pour répondre à une question ou pour entamer un entretien ? N’hésitez pas à en parler. Dites par exemple : « Excusez-moi, je suis un peu stressé, je vais reprendre. » « Au contraire, précise Stéphanie Orain-Pelissolo, cette démarche sincère, en plus de désamorcer la panique, est très souvent valorisée. La timidité comme le stress sont très acceptés et votre interlocuteur remarquera vos efforts pour bien gérer la situation. »

Ralentissez-vous

Réduisez volontairement votre débit de parole et parlez moins fort. Cet exercice simple entraîne naturellement un ralentissement du rythme cardiaque et respiratoire. Vous vous sentez rapidement apaisé.

En situation de stress émotionnel, il nous arrive de parler tout bas, sans le vouloir. Dans ce cas, ralentissez simplement votre élocution.

Focalisez-vous sur des détails sympathiques

Stressé et paniqué, votre cerveau n’a de cesse de vous ramener à vos peurs : « Je ne vais pas être bon, tout le monde va voir que je tremble, ils vont penser que je suis faible » Plus vous y pensez, plus vous vous enfermez dans la peur et la panique s’accroît.

La solution ? Forcez-vous à observer les détails qui vous entourent. Votre interlocuteur par exemple : Quelle est la couleur de sa cravate ? Est-elle bien nouée ? Qu’est-ce qui vous fait sourire chez lui ?
Pour la psychologue, le jeu consiste à inverser les rôles. « Vous êtes en position de stress ? À vous de d’examiner avec attention les autres ! Vous intéresser à eux est le meilleur moyen d’oublier votre propre malaise. » Plutôt que de chercher à tout prix à plaire, demandez-vous plutôt quelle impression vous donne votre interlocuteur. Est-il réceptif ? Me donne-t-il envie de travailler avec lui ?
Si ses attitudes ou ses expressions ne sont pas très avenantes, voire fermées, rassurez-vous en pensant qu’il n’est pas pour autant en train de vous juger. Lui-même peut avoir des difficultés ou bien avoir besoin de se concentrer, de se poser des questions, qui sait ? Peut-être est-il tout simplement timide !





Retourner à

Le réseau relationnel
 
 




Bons plans

Annuaire des réseaux