Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

« Au sein de nos boutiques, l’auto-entrepreneur est accueilli comme un créateur d’entreprise à part entière »


Les boutiques de gestion accueillent 60 000 porteurs de projet par an qu’ils soient auto-entrepreneurs ou créateurs d’entreprises. Tous ont accès aux mêmes aides ! Un dispositif grâce auquel 75 % des entreprises accompagnées sont encore en vie après 3 ans d’activité. Soit 10% au-dessus de la moyenne.

André Aurière André Aurière, vice-Président du réseau des Boutiques de Gestion.

Mise en ligne : Avril 2009
Partager cet article avec mon réseau professionnel sur VIADEO Partager sur VIADEO


Avis d’expert : 3 questions à André Aurière, vice-Président du réseau des boutiques de Gestion et directeur de la Boutique de Gestion France Comté et de la Pépinière TEMIS innovation.

Place des réseaux (PDR) :
À votre avis, l’accompagnement des auto-entrepreneurs est-il aussi essentiel que celui des créateurs d’entreprises pour la pérennité de l’activité ?


André Aurière : Tout dépend de l’objectif poursuivi par l’auto-entrepreneur ! S’il s’agit d’une activité complémentaire à un revenu salarié, non. L’auto-entrepreneur pourra très bien, seul, atteindre un seuil de rentabilité suffisant. Mais s’il compte utiliser ce régime pour tester un projet d’entreprise, l’accompagnement est presque indispensable, comme pour tout créateur d’entreprise. L’auto-entrepreneur met ainsi toutes les chances de son côté pendant sa phase de test. La création de son entreprise n’en sera que plus solide.

PDR : Cet accompagnement peut-il aider l’auto-entrepreneur à obtenir des financements ?

A. Aurière : Oui, bien entendu. Dans les premières étapes de l’accompagnement, le porteur de projet affine son business plan et le valide auprès d’experts de la création d’entreprise. Résultat, face au banquier, le créateur présente le plan de financements le plus rigoureux possible. D’ailleurs, l’accompagnement des Boutiques de Gestion est une vraie caution. Et lorsque c’est nécessaire, je n’hésite jamais moi-même à défendre des projets auprès des banques.

PDR : À quels dispositifs d’aides l’auto-entrepreneur a-t-il accès au sein des Boutiques de Gestion ?

A. Aurière : Le principe est simple, dans les Boutiques de Gestion, nous ne faisons pas de différence entre un auto-entrepreneur et un entrepreneur. Tous ont droit aux mêmes aides, accompagnement et conseils. Évidemment, nous répondons à toutes les questions spécifiques au régime de l’auto-entrepreneur. Depuis janvier, nous avons ainsi enregistré près de 25 % de demandes d’informations supplémentaires dans nos boutiques.


 




Bons plans

Annuaire des réseaux