Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Le Groupement d’Intérêt Economique (GIE) : mode d’emploi.

Forme de groupement très souple, le GIE permet aux petites entreprises de mettre en commun des moyens pour gagner en performance. Définitions et utilisations de ce statut.

Mise en ligne : août 2008
Partager cet article avec mon réseau professionnel sur VIADEO Partager sur VIADEO

Un GIE, qu'est-ce que c'est ?

A mi-chemin entre l’association et la société, il  permet à des entreprises indépendantes et déjà constituées de mettre en commun des moyens afin de favoriser leur développement.


Quels avantages pour une petite entreprise ?

Accroître les moyens et les ressources, réduire les charges
Les investissements qu’une petite société ne pourrait assumer seule deviennent à sa portée dans le cadre d’un GIE, où les coûts sont partagés entre les membres. Des commerçants d’une galerie marchande qui organisent une fête commerciale aux SSII qui développent un programme de R&D, en passant par des taxis indépendants qui veulent s’équiper d’un standard CB et téléphone, pour beaucoup d’entre vous le recours au GIE peut souvent devenir une bonne solution.

• Développer une offre plus complète, plus crédible et plus attractive
Regroupées dans un GIE, des entreprises aux compétences complémentaires peuvent unir leurs forces pour décrocher de gros clients, en combinant leurs prestations dans une offre globale. D’autant plus que le GIE permet de produire une seule facture.

« Dans tous les cas, le Groupement d’Intérêt Économique présente une grande souplesse d’organisation rappelle Martin Le Pechon, avocat à la Cour de Paris. Il permet de créer rapidement une structure fiable pour toutes sortes de mises en commun entre TPE ou PME. »

Retourner au sommaire du dossier

Retourner à
sommaire Juridique
 




Bons plans

Annuaire des réseaux