Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
jeunes-reseaux
Mise en ligne : Octobre 2011

Jeunes réseaux : comment bien se structurer pour assurer son développement ?


Sommaire
Introduction
Les réseaux d'indépendants affiliés
Les réseaux intégrés
Les réseaux du commerce associé

 

Cas 2 : le choix du réseau intégré

L’expression « réseau intégré » fait référence aux entreprises qui se développent « en propre ». Cela signifie que la tête de réseau est propriétaire ou contrôle l’ensemble de ses points de ventes.

Par exemple, dans un réseau de restauration succursaliste, l’ensemble des restaurants appartient et est contrôlé par une même entité.

Un nombre important d’enseignes de renom pratiquent le succursalisme notamment lorsque l’implantation et l’exploitation des points de ventes nécessitent des fonds importants. Par exemple, Conforama et Fly.

Avantage :

La tête de réseau maîtrise très étroitement ses points de vente, fixe les prix de manière autoritaire et maîtrise le moindre détail de sa politique commerciale.

Inconvénient :

Un coût important : il est rarissime, sauf à opter pour un développement extrêmement lent, qu’un jeune réseau ait les moyens d’être propriétaire de ses points de vente dès sa création.

Cette formule est généralement celle appliquée par de grands groupes de distribution. On la rencontre aussi régulièrement dans des réseaux de franchise ou de concession qui, une fois bien installés, peuvent choisir de reprendre tout ou partie des points de vente jusqu’alors exploités par des indépendants.

On note aussi qu’un grand nombre de réseaux pratique la mixité en disposant tout à la fois de points de vente en franchise et de succursales.

Sommaire de navigation
Introduction
Les réseaux d'indépendants affiliés
Les réseaux intégrés
Les réseaux du commerce associé
Page précédente   Page suivante
Sommaire Juridique Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux