Place des réseaux ITG
 
 
pole-territorial-cooperation-economique
Mise en ligne : Février 2022

Qu’est-ce qu’un Pôle territorial de coopération économique ?


Les réseaux d’acteurs de l’économie sociale et solidaire vous intéressent ? La création des pôles territoriaux de coopération économique répond à cet enjeu. Focus sur les atouts et enjeux des PTCE dans le développement économique de nos régions.

Les origines du Pôle territorial de coopération économique

2009 : la naissance du concept

Le concept de pôle territorial de coopération économique voit le jour en avril 2009. Elle part de l’initiative d’un groupe de travail au sein du Labo de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire) fondé par Claude Alphandéry et plusieurs autres acteurs de l’économie sociale et solidaire.
Différents membres composent alors ce groupe alors nommé « Territoire », dont :

  • des acteurs du réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire ;
  • le Coorace ;
  • l’association des régions de France ;
  • la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire en île de France ;
  • le mouvement pour une économie solidaire.

La France a connu un fort développement de l’économie sociale et solidaire. L’ESS représente près de 14 % des emplois en France et intègre une logique d’entraide et de coopération. Dans l’ESS, les logiques de profit sont secondaires.

2011 : l’appel à projets fondateur

Le labo de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire) lance un appel à projets en 2011 afin de connaître les initiatives souhaitant se faire connaître dans la région Île-de-France. Plus de 130 projets répondent alors à l’appel, projets qui seront ensuite classés dans 3 catégories distinctes en fonction de leur degré de maturation (en projet, émergent et existant).
Le terme de Pôle territorial de coopération économique est ainsi déposé auprès de l’INPI. C’est l’État qui s’empare du concept en 2012 en lui offrant un tout autre cadre. L’État et la Caisse des Dépôts et Consignations lancent, eux aussi, un appel à projets de 3 millions d’euros à destination des Pôles territoriaux de coopération économique.

2014 : la reconnaissance officielle

Il convient de souligner que les Pôles territoriaux de coopération économique sont reconnus dans l’article 9 de la loi sur l’économie sociale et solidaire en 2014. Cette démarche permet d’offrir un cadre légal et financier à l’ensemble des démarches locales soutenues par des personnalités du terrain. Les PTCE participent, en effet, à solutionner des problèmes locaux, tout en favorisant une synergie entre les acteurs économiques.
D’autres dates clés vont confirmer l’intérêt grandissant des PTCE dans l’économie française. Un deuxième appel à projets est en effet lancé en 2015 dans le cadre du Printemps de l’économie sociale et solidaire. La dotation s’élève alors à 2,7 millions d’euros et récolte de nombreux participants.

2021 : la consolidation de la démarche

Notons qu’il existe en 2021 près de 56 PTCE sur tout le territoire français. En 2021, un appel à manifestation d’intérêt « permanent » pour les PTCE est également lancé par l’État.
À l'issue de cet appel, 15 lauréats ont bénéficié d’un soutien financier de 100 000 euros valable sur une durée de 2 ans. 107 projets en tout ont pu bénéficier d’un accompagnement et de conseils pour poursuivre leur développement. Les PTCE les plus en pointe pourront aussi postuler en 2022 pour bénéficier d’un financement de 100 000 euros.

Pôle territorial de coopération économique : comment le définir ?

Défini par l’article 9 de la loi du 31 juillet 2014, un pôle territorial de coopération économique (PTCE), est une démarche en faveur de l’économie sociale et solidaire.
Un pôle territorial de coopération économique (PTCE) permet de rassembler différents acteurs sur un territoire autour d’un projet commun. Un pôle territorial de coopération économique doit rassembler un minimum de 3 membres actifs, dont une entreprise commerciale, une entreprise de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire) et un organisme de formation.
Notons qu’un pôle territorial de coopération économique peut également regrouper des acteurs aussi variés que :

  • une association ;
  • une collectivité locale ;
  • un établissement de recherche et de formation ;
  • une entreprise, quelle que soit sa taille.

Le pôle territorial de coopération économique s’intéresse, avant tout, aux projets ayant un fort impact local. C’est pourquoi il œuvre autour de la création d’emplois non délocalisables. Il travaille ainsi sur le développement de projets respectueux de l’humain et de l’environnement.
En rassemblant différents acteurs d’un territoire, le PTCE valorise surtout des pratiques de mutualisation et de coopération. L’objectif est alors de porter des projets par la mise en commun de ressources et/ou de connaissances.
Les pôles territoriaux de coopération économique travaillent sur une stratégie commune pour développer des projets innovants dans leur région. En effet, certains projets constituent un levier essentiel dans le développement économique d’un territoire, d’une ville ou d’un quartier.

Pôle territorial de coopération économique : un projet pour l’avenir ?

Les pôles territoriaux de coopération économique s’inscrivent dans un projet de relance économique globale. L’enjeu est de soutenir les projets en lien avec différentes thématiques comme l’alimentation durable, les services aux entreprises, la transition énergétique ou encore le recyclage et l’économie circulaire.
L’objectif de développement de ces partenariats est, désormais, d’accompagner plus fortement les zones rurales ou urbaines en manque de dynamique. Enfin, le soutien des PTCE permet de maintenir les filières stratégiques à la suite de la crise sanitaire. En effet, les filières en lien avec la santé, la mobilité ou la logistique ont montré leur importance capitale.
Plusieurs propositions sont actuellement sur la table pour soutenir la dynamique nationale des PTCE. L’enjeu pour l’avenir est de consolider les pôles existants tout en accompagnant l’émergence de nouveaux pôles. D’autres acteurs pourraient participer à cette relance collective, comme des instances d’animation régionales et autres pouvoirs publics.

L’importance des Pôles Territoriaux de Coopération Économique

Pour conclure, la notion de PTCE est aujourd’hui un concept qui mobilise fortement les territoires en consolidant les réseaux de l’économie sociale et solidaire. En effet, élus, réseaux et entrepreneurs voient dans ces pôles un moyen de développer les territoires sur un mode de coopération. Dans le même temps, le rôle des PTCE est devenu aujourd’hui un véritable objet de recherche, permettant d’étudier son impact réel sur l’économie locale.

 




Bons plans

Annuaire des réseaux