Place des réseaux ITG
 
 
Oséo
Mise en ligne : Juin 2022

Création d'une entreprise : les réseaux et partenaires à solliciter

La France est un pays ouvert aux entrepreneurs. Toutefois, le lancement d’une entreprise nécessite de prendre en compte de nombreux aspects en lien avec la prospection commerciale, les financements, les ressources humaines ou la législation. Vous souhaitez connaître les réseaux d’aide à la création d’entreprise ? Notre article fait le point, pour vous, sur les têtes de réseau qui existent en France pour aider les futurs entrepreneurs.

Création d’entreprise : l’utilité des réseaux

La création d’une entreprise reste une aventure particulièrement complexe. Les porteurs de projet doivent alors bien s’entourer au risque de commettre un certain nombre d’erreurs. La gestion d’une entreprise nécessite de prendre en compte l’ensemble des paramètres, car certaines actions ont un impact sur le long terme.
A ce titre, un porteur de projet de création d’entreprise peut être soumis à plusieurs risques tels que :

  • La trésorerie. Les besoins en trésorerie ne se limitent pas aux premiers achats et dépenses en lien avec le lancement de l’entreprise. La trésorerie peut venir à manquer si les disponibilités bancaires n’ont pas été suffisantes.
  • Les salariés. Le recrutement peut être mal calibré avec des salariés qui n’occupent pas des postes où leurs compétences peuvent s’exprimer. Le recrutement peut également être trop fourni, générant des doublons entre les salariés et, in fine, de la baisse de productivité.
  • Les fournisseurs. Les créateurs d’entreprise peuvent avoir de multiples besoins au début, lors de la création de l’entreprise (communication, comptabilité, marketing…). Ces fournisseurs sont à choisir avec soin pour bénéficier du meilleur rapport qualité-prix.
  • La législation. Les règlements sont à suivre scrupuleusement pour pouvoir exercer sans risques. Par ailleurs, les obligations légales peuvent évoluer, nécessitant une adaptation continue et une veille précise.

Dès lors, solliciter l’aide et l’accompagnement de structures spécialisées va permettre de mieux comprendre les enjeux et de réduire les risques d’erreurs.

Les réseaux d’aide à la création d’entreprise

La France accompagne plutôt bien les futurs créateurs d’une entreprise. Dès lors, certains organismes peuvent être d’une aide précieuse pour lancer son activité. Tour d’horizon des acteurs à mobiliser et à contacter lorsque l’on souhaite créer une entreprise.

La CCI

Le Réseau des Chambres de Commerce et d’Industrie est, effectivement, l’un des premiers acteurs à contacter lorsque l’on souhaite créer une entreprise. La CCI est, en premier, un espace d’informations et de conseils pour les futurs créateurs d’entreprise.
Les conseillers de la CCI peuvent, aussi, accueillir les créateurs d’entreprise en rendez-vous. Ces temps d’échange permettent, ainsi, de clarifier de nombreux points et d’éviter les risques d’erreurs. La CCI, au niveau national, peut accueillir les futurs créateurs d’entreprise dans plus de 120 espaces dédiés. Il y a, au minimum, un établissement du réseau de la CCI dans chaque département français.

La Banque Publique d’Investissement (BPI)

La BPI aide les entreprises à changer d’échelle en les accompagnant dans leurs projets de développement et de croissance. Il s’agit de la structure la plus pertinente si l’on souhaite développer une entreprise innovante.
En effet, de nombreux programmes de la BPI aident les entreprises dans leurs projets de Recherche et Développement (R&D). L’axe environnemental et climatique est également très présent. La BPI fait le lien avec les appels à projet du gouvernement, notamment ceux issus du Plan de Relance et du Plan de Résilience.

Le réseau entreprendre

Ce réseau est particulièrement intéressant pour bénéficier d’une aide précieuse dans son projet d’entreprise. Il convient de souligner que le Réseau Entreprendre est présent dans de nombreux pays dans le monde et peut, de ce fait, faciliter les projets nécessitant une part d’export.

Ainsi, le Réseau Entreprendre compte 126 implantations dans 10 pays différents, s’appuyant sur un réseau de 14 000 chefs d’entreprise.

Les organismes financeurs

La création d’une entreprise est également une histoire de financement. Il est alors nécessaire, pour les futurs créateurs d’une entreprise de disposer de suffisamment de ressources pour réaliser les investissements adéquats.

Toutefois, les organismes bancaires peuvent être réticents à prêter de l’argent aux futurs créateurs d’entreprise. Le manque de visibilité peut rendre l’octroi de l’emprunt difficile. Ainsi, certaines associations et structures proposent des microcrédits, des apports ou des prêts à taux zéro comme :

  • L’ADIE ;
  • France Active ;
  • Initiative France ;
  • Pôle Emploi.

L’association BGE

Cette association existe en France depuis 1979 et dispose d’une implantation nationale. En effet, ce sont plus de 1 160 salariés répartis sur près de 530 points d’accueil.

L’association BGE (Booster et Garant de l'Entrepreneuriat) dispose d’une vraie crédibilité dans l’accompagnement à la création d’entreprise. En effet, chaque année, BGE accompagne près de 15 000 entreprises. Cet accompagnement représente l’équivalent de près de 25 000 emplois créés.

Les pépinières d’entreprises

Enfin, en dernier point, un entrepreneur peut intégrer un parcours spécifiquement conçu pour la création d’une entreprise. Il existe, en France, un réseau relativement bien fourni de pépinières d’entreprises. Ces pépinières vont avoir, pour chacune, une implantation de dimension régionale. On peut, à ce titre, citer les réseaux de pépinières suivantes :

  • AURA PEP’S pour la région Auvergne Rhône-Alpes ;
  • PEP’IN BFC pour la région Bourgogne Franche-Comté ;
  • Le Grand Réseau néoAquitain des Pépinières d’Entreprises (GRAPE) pour la région Nouvelle-Aquitaine ;
  • Les Pépinières Réseau Ouest pour la région Pays de la Loire ;
  • Les Pépinières d’Entreprises Grand Est pour la région du même nom ;
  • AD’OCC pour accompagner les pépinières de la Région Occitanie ;

Ces pépinières ont alors un but assez précis qui consiste à accompagner un futur créateur d’entreprise vers le lancement de son activité. L’objectif est d’atteindre rapidement le seuil de rentabilité.

Ces parcours d’accompagnement sont généralement intenses et le contenu dense. Seuls les entrepreneurs faisant preuve de motivation vont pouvoir obtenir leur place dans ces parcours.

En conclusion : faire appel aux réseaux pour son entreprise

Comme nous venons de le voir, il existe une variété de structures et de réseaux permettant d’entreprendre dans de bonnes conditions. Ces acteurs apportent également leur crédibilité en plus de leur accompagnement. Ainsi, bénéficier de leur accompagnement va permettre d’être davantage écouté lorsque l’on sollicite de nouveaux partenariats. Ces réseaux sont donc structurants pour lancer son activité et la développer dans d’excellentes conditions par la suite.

Et aussi :

- Les réseaux d’accompagnement à la création d’entreprises : Pourquoi ? Comment ?
- Boutiques de gestion : « Notre mission : accompagner tous les porteurs de projets et créateurs d’entreprises »
- ADIE : « Nous finançons les créateurs d’entreprises exclus du système bancaire »

ITG, présent au salon SME, Rendez-vous les 19 et 20 septembre au Palais des Congrès de Paris

Vous êtes freelance, consultant indépendant, créateur d'entreprise, auto-entrepreneur, slasher, candidat à la franchise ou dirigeant de TPE ?

Venez profiter de deux jours riches et positifs, créateurs de rencontres, qui vont ouvrir votre avenir d'entrepreneur !

Participez à la conférence d'ITG « Allier indépendance et sécurité, comment le portage salarial peut être une solution pour entreprendre ? »

Venez échanger également sur leur stand, découvrez les nouveautés du secteur, leurs offres et solutions dédiées aux entrepreneurs et trouvez les plus adaptées à votre besoin !

Inscrivez-vous dès maintenant.


Retour à Réseaux pour créateurs Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux