Place des réseaux ITG
 
 
Quelles assurances pour un freelance ?
Mise en ligne : Septembre 2021

Quelles assurances pour un freelance ?


Entreprendre suppose de travailler avec de multiples acteurs. De nombreux risques peuvent survenir et des dommages peuvent être causés à des partenaires. Dans ce contexte, le choix de son assurance est capital. Vous êtes un professionnel indépendant freelance et souhaitez choisir la meilleure assurance pour votre activité ? Notre article détaille les enjeux des assurances professionnelles.

Assurances professionnelles : quels points à prendre en compte ?

Un contrat d’assurance permet, à des professionnels comme à des particuliers, de se prémunir contre des risques à venir. En souscrivant un contrat, la compagnie d’assurance s’engage à prendre en charge les frais sur une thématique, dans la limite d’un plafond.


En premier point, il est nécessaire d’envisager le caractère obligatoire ou non de la souscription d’assurance. Dans certains domaines d’activité, la souscription d’une assurance est obligatoire, notamment dans la santé.


Toutefois, pour les freelances qui travaillent dans les nouvelles technologies ou les services, il n’existe pas d’assurances ayant un caractère obligatoire. Néanmoins, certains clients peuvent l’imposer notamment dans le cadre de commandes importantes.


Les contrats d’assurance proposent donc des protections, souvent utiles et nécessaires, qu’il convient de bien intégrer. En effet, l’absence d’obligation ne signifie pas que les risques sont inexistants.

Qu’est-ce que la Responsabilité Civile Professionnelle (RCP) ?

La Responsabilité Civile Professionnelle protège les professionnels contre les dommages que l’on peut causer à des tiers. Il s’agit de l’assurance principale auquel un freelance doit réfléchir. Toutefois, la Responsabilité Civile Professionnelle n’est pas l’unique point à intégrer pour sécuriser son activité.


On distingue, généralement, trois catégories de dommages :

  • Les dommages corporels. Cela concerne tout ce qui vient provoquer des blessures ou autres formes d’incapacité de travail chez les individus.
  • Les dommages matériels. Il s’agit de toutes les actions qui endommagent les machines, les véhicules, les bâtiments, etc…
  • Les dommages moraux. Le préjudice moral concerne la réputation et l’honneur d’un individu ou l’image de marque d’une entreprise.

Freelance : comment choisir son assurance ?

Comme nous venons de le voir, le choix d’une assurance intègre des enjeux multiples. Ainsi, avant de choisir son assurance, un freelance doit se poser plusieurs questions.

Le lieu d’exercice

En premier lieu, il convient de définir le lieu d’exercice des missions d’un freelance. En effet, si un freelance exerce exclusivement depuis son domicile, son assurance habitation peut parfois suffire. Il est conseillé de bien prendre connaissance de cette assurance afin d’éviter les mauvaises surprises. Les risques principaux doivent être pris en charge en cas de problèmes.


Toutefois, il serait hasardeux de ne tabler que sur cette seule et unique assurance. Un freelance ne sait pas de quoi sera fait l’avenir et il peut devoir réorienter son offre, impliquant des déplacements. Ainsi, même si l’activité est initialement à domicile, il est essentiel de s’informer sur les différentes formules pour être prêt en cas de changement soudain d’activité.


Dans la configuration d’un travail dans les locaux d’une entreprise cliente, un freelance doit se protéger contre différents risques. Il peut, en effet, causer les dommages suivants :

  • la détérioration ou la casse du matériel ;
  • la perte involontaire de données ayant une valeur pour l’entreprise ;
  • la divulgation de secrets professionnels ;
  • un litige avec un sous-traitant ;
  • le dysfonctionnement de la solution proposée.


Enfin, en dernier point, il convient de souligner que ces différents risques peuvent provoquer des dommages corporels.

La réalisation des missions

La livraison en retard d’une commande stratégique pour une entreprise cliente peut également être considérée comme un dommage. L’entreprise cliente va alors chiffrer la perte potentielle en chiffre d’affaires que ce retard occasionne. Il est donc particulièrement important de bien organiser son planning et de respecter les délais inscrits sur ses devis.

Les risques du freelance

Il est essentiel qu’un freelance s’interroge également sur les risques entourant son activité. Ainsi, un freelance peut exercer une activité qui l’expose à la concurrence déloyale ou à la publicité mensongère. Dans ce cas de figure, la Responsabilité Civile Professionnelle ne suffira pas.


Par ailleurs, l’un des risques principaux d’un freelance concerne les impayés. Les clients mauvais payeurs peuvent mettre en difficulté, financièrement, le freelance. Il existe des assurances pour se prémunir des impayés en déléguant le recouvrement des fonds à une société spécialisée.

Le prix

Pour les professionnels en freelance, le prix d’un contrat de Responsabilité Civile Professionnelle va varier entre 200 et 300 € par an. Un freelance peut également compléter sa protection en souscrivant un contrat de prévoyance et une mutuelle santé. Ces contrats ont généralement un coût compris entre 20 et 40 € par an.

Le cas particulier du portage salarial

Les freelances peuvent décider d’entreprendre via la forme salariée du portage salarial. En signant un contrat avec une entreprise de portage salarial, un professionnel indépendant garde sa pleine autonomie mais délègue les missions administratives aux équipes de la société de portage.


Dans ce contexte, le professionnel en freelance devient officiellement salarié de l’entreprise de portage et bénéficie d’une couverture pour son activité. Les entreprises de portage salarial proposent, en effet, une assurance responsabilité civile à leurs salariés.


Cette assurance est généralement comprise dans les frais de gestion qu’une entreprise de portage salarial facture à ses salariés portés.

Le rôle des comparateurs d’assurance

Les sites proposant des outils de comparateurs d’assurance peuvent également être utiles. Toutefois, il est préférable de garder cette option en toute fin de processus.


Utiliser trop rapidement ces comparateurs va induire en erreur. Le risque va alors être de choisir une assurance qui proposera, certes, le meilleur prix mais pas l’ensemble des protections dont un professionnel a besoin.


Il est donc plutôt conseillé d’être parfaitement au courant de tous les risques inhérents à son activité. Cette connaissance pleine et entière va permettre de comparer les compagnies d'assurance proposant le même niveau de prestation.


En conclusion, il convient de préciser que le choix de ou des assurances va dépendre des contours de son activité et de son exposition aux risques. Cela suppose un état des lieux affiné de toutes les facettes de son activité.


Rendez-vous à noter dans votre agenda >

Les 23 et 24 novembre, Silver Economy Expo, à Porte de Versailles, Paris et sur Internet.

  • Vous voulez créer, enrichir et développer votre offre aux seniors ?
  • Rencontrer les partenaires de votre développement ?
  • Mieux comprendre les enjeux, perspectives et solutions de la filière ?

Venez découvrir les innovations pour le mieux-vivre des seniors à Silver Economy Expo, les 23 et 24 novembre prochains.
Un format hybride, à la fois à Porte de Versailles et sur Internet, pour rencontrer tous les acteurs de la filière et leur poser toutes vos questions.

Idéal pour gagner du temps.

Pour visiter le salon, inscrivez-vous c'est gratuit.

Retour à Animer et développer un réseau Haut de page
 




Bons plans

Annuaire des réseaux