Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 
Les clés pour prendre une bonne décision à plusieurs.
Mise en ligne : Décembre 2014

Les clés pour prendre une bonne décision à plusieurs.


Les membres de votre groupe n’arrivent pas à se mettre d’accord ? Après un passionnant décryptage du film 12 hommes en colère, notre expert vous guide pour aboutir à un consensus partagé sur la décision à prendre.

Le Guide des techniques d’animation
Extraits Pratiques de la décision, développer ses capacités de discernement de Bernard Bougon et Laurent Falque aux Éditions Dunod.



Pour aider à une décision collective qui contourne les limites du vote et du consensus apparent, nous indiquons une manière de procéder pour conduire le discernement et en assurer l'animation en situation de groupe.

Que faut-il juger ? Douze hommes en colère.


Un jury composé de douze personnes doit juger de la culpabilité d'un jeune homme accusé d'avoir tué son père. S'il n'y a aucun doute raisonnable sur sa culpabilité, il sera déclaré coupable et condamné à mort. Après avoir assisté au procès, les douze jurés se retrouvent dans une pièce pour le temps de la délibération. Ils ne sortiront qu'après une décision prise à l'unanimité, qui sera ensuite communiquée au juge. La question qui leur est posée les renvoie à un dilemme : le jeune homme est-il coupable ou non coupable ?

Douze hommes en colère(1) est un film de Sydney Lumet sorti en 1957, dont le scénario a été réalisé par Reginald Rose, auteur de la pièce qu'il avait publiée sous ce même titre en 1953. Les douze hommes se retrouvent pendant 1 heure 30 dans une salle. Un quart d'heure après avoir commencé la délibération, un premier vote à main levée est organisé pour recueillir les avis de chacun sur la culpabilité de l'accusé. Onze d'entre eux le jugent coupable. Le juré 8, incarné par l'acteur Henri Fonda, est le seul à ne pas lever la main, car il estime qu'une telle décision ne peut se prendre en un quart d'heure. Il a aussi en poche la preuve qu'une au moins des affirmations de l'accusation est fausse. Une heure quinze plus tard, le troisième juré, le plus têtu, s'effondre en larmes. Il était le seul à s'arc-bouter sur la culpabilité du jeune homme. Il montre la photo de son fils avant de déclarer le jeune non coupable. Tous comprennent qu'en voulant faire condamner ce garçon de 18 ans, il cherchait inconsciemment à se venger de son propre fils.


(1) - 12 Angry mm. Le film découpé en 5 séquences se trouve sur Dailymotion

Page suivante
Retour à Animer et développer un réseau - Haut de page
 




Bons plans



Annuaire des réseaux