Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Quel est le cycle de vie d’un réseau ?


Si la notion de cycle de vie est évidente pour un produit, elle ne l'est pas moins pour un réseau. Le groupe poursuit lui aussi une dynamique dont l'animateur devra savoir anticiper les évolutions. Un schéma parfois complexe mais fondateur que décrypte Laurent Poisson, expert de l'animation de réseau.

Laurent Poisson Laurent Poisson co-anime l’Académie de la franchise de la Fédération Française de la Franchise, une formation unique spécialement conçue pour les animateurs et managers de réseaux de franchises.

Fédération Française de la Franchise

Mise en ligne : Septembre 2009
Partagez cet article :
Partager cet article avec mon réseau professionnel sur VIADEO sur VIADEO

>>
>>

Cet article est le premier d’une série complète consacrée au cycle de vie d’un réseau. Première étape : en quoi consiste ce cycle de vie ? Quel impact pour l’activité de votre groupement ?

4 phases de vie pour un réseau, un cycle continuel

C’est le propre de toute dynamique de groupe. Une fois réuni autour d’un objectif commun, des entrepreneurs, des créateurs d’entreprises ou même des étudiants ou les membres d’une association caritative, bref, tout groupe d’humains instaure une dynamique vivante et évolue. À l’animateur d’ajuster ses techniques d’animation en fonction de la phase de vie du réseau.

schéma

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Phase 1 : La conception

À cette étape, la croissance du réseau est forcément modérée, voire inexistante. Le ou les concepteurs du réseau sont en pleine réflexion. Il leur faut définir les objectifs et les méthodes à déployer pour y parvenir. Selon le résultat attendu, la conception pourra être plus ou moins longue. S’il s’agit de se grouper pour partager des expériences, une association loi de 1901 sera rapidement lancée. S’il s’agit de fédérer des artisans pour négocier des tarifs de groupe au sein d’une société coopérative, la conception sera nécessairement plus complexe.

Phase 2 : Le lancement

Le concept est au point, il a été testé et validé par les membres fondateurs. Typiquement des consultants prospectant ensemble sont prêts à développer de véritables offres conjointes après s’être exercés ensemble sur plusieurs missions.
C’est le moment de communiquer sur l’offre commerciale du réseau, lancer les opérations de recrutement de membres ou de relations presse.

Phase 3 : La croissance

Les objectifs poursuivis sont clairement définis et les offres d’accompagnement ou de partage d’informations formalisées. L’organisation du groupement est établie et chacun a une fonction bien définie au sein du réseau. Tout est prêt pour un plein essor. Il est facile de recruter des nouveaux membres et de mettre en œuvre des actions mutualisées.

Bref… tout fonctionne. Pourtant, cette phase de croissance et un tournant clé de la vie du réseau. C’est à ce moment que ses fondateurs doivent questionner son développement :

  • Le réseau est-il toujours adapté aux attentes des membres ?
  • Notre produit ou offre de services mutualisés est-il toujours en adéquation avec notre marché ?

S’amorce à ce moment-là les prémisses d’une évolution.

Phase 4 : La maturité

Cette phase se caractérise par un ralentissement du rythme de  croissance du réseau. Parfois les membres les plus actifs se désengagent. Progressivement, le consensus lors de prises de décision est plus difficile à atteindre. L’ancienneté du réseau impose un renouvellement. Sans quoi, la promesse de progrès (qu’il s’agisse de business, de partage d’expériences ou autres) faite aux membres risque de ne plus répondre à leurs attentes. Leur propre activité, motivations, évolutions personnelles les incitent alors à se détacher du groupement.

Pour mieux comprendre les mouvements internes au groupe, il faut alors ajouter à cette évolution naturelle, une dynamique autre, celle des membres eux-mêmes.


 




Bons plans



Annuaire des réseaux