Place des réseaux - avec Bouygues telecom
Le magazine des réseaux Annuaire des réseaux Bonnes affaires des réseaux Espace Animateurs Evenements des réseaux Conferences et formations
 
Abonnez-vous à la lettre









 

Multiplier facilement les contacts en situation de networking



Mise en ligne : Février 2010
IMPRIMER
ENVOYER L'ARTICLE
AJOUTER AUX FAVORIS

  SOMMAIRE
Si pour vous laisser quelqu’un en plan, c’est difficile
Prendre congé : 2 méthodes pour conclure avec tact
Se débarrasser d’un pot de colle : comment allier fermeté et politesse
Décrypter les signes d’impatience pour ne pas soi-même devenir importun

Décrypter les signes d’impatience pour ne pas soi-même devenir importun

Sachez comprendre ces signes afin de quitter votre interlocuteur au bon moment. Une conversation agréable peut s’essouffler, malgré la meilleure des bonnes volontés ! Nous pouvons lasser. Savoir écouter et rendre la liberté à l’autre, c’est aussi une façon de laisser un bon souvenir.

> Les signes d’impatience qui ne trompent pas
« Aucun mortel ne peut garder un secret. Si les lèvres restent silencieuses, ce sont les doigts qui parlent » disait Freud… :
• Le plus connu : la main appuyée sur une table, votre interlocuteur martèle la table de ses doigts,
• Regards derrière votre épaule ou qui balaient la salle, votre interlocuteur semble chercher une échappatoire dans la salle,
• Coups d’œil à la montre, sur le portable,
• Des haussements d’épaule successifs, à la fois signes d’impatience et de désengagement,
• Position du corps à la perpendiculaire plutôt que face à l’interlocuteur,
• Éloignement, mise en retrait : votre interlocuteur n’est plus dans un face à face évident. Il s’éloigne légèrement de vous. Par exemple, il se place à côté de vous et non plus en face.

> Sachez apprécier le moment opportun pour conclure
Il faut être prudent quant à l’interprétation des gestes. Vous ne connaissez presque rien de votre interlocuteur. Peut-être est-il agacé pour de tout autres raisons que par la conversation présente. Peut-être se sent-il mal à l’aise ou timide. Résumez vos échanges et remerciez. Concluez ainsi par : « Je vous remercie pour cet échange, ce que vous me dites est vraiment intéressant. »
Vous tendez ainsi une perche à votre interlocuteur. Nul doute qu’il la saisisse s’il veut conclure. Mais s’il souhaite poursuivre, vous lui laissez également la possibilité de relancer la conversation.

  SOMMAIRE
Si pour vous laisser quelqu’un en plan, c’est difficile
Prendre congés : 2 méthodes pour conclure avec tact
Se débarrasser d’un pot de colle : comment allier fermeté et politesse
Décrypter les signes d’impatience pour ne pas soi-même devenir importun

[ En savoir + ]

- 17 phrases-clés pour engager la conversation avec un inconnu
- 7 moyens de rebondir sur une carte de visite
- Soirées réseaux : comment bien les utiliser pour développer son réseau relationnel ?


 


Partagez cette page

Bons plans

Annuaire des réseaux



Livres utiles

La newsletter Place des réseaux | Plan du site | Mentions légales | Tous droits réservés | Publicité
Site réalisé par …/en Personne, agence de communication
Partenaires : Salon des micro-entreprises | Salon des services à la personne
Partenaires Franchise : Devenir franchisé | L’Observatoire de la franchise | Toute la franchise | Créer une franchise

© Place des réseaux 2014 - Conception .../en Personne