Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Le conseil du coach
Les 4 croyances qui nous empêchent de progresser



Pas de doute sur l’utilité de travailler son réseau. Mais passer à l’action reste difficile. Pourquoi préférons-nous le confort du statu quo, quitte à en pâtir, plutôt qu’une remise en question salutaire ? À l’origine de ces blocages : une éducation et des croyances solidement ancrées, parfois depuis l’enfance. Pour faire sauter les verrous, lisez vite !

Sylvie LainéNotre expert
Vice-présidente de l’International Coach Federation, Sylvie Lainé est coach et accompagne de nombreux dirigeants et cadres d’entreprises dans leur conduite du changement. Elle est également l’auteur de Le relationnel utile, savoir-faire, savoir-être, témoignages et de Le management de soi (Éditions Démos).

Mise en ligne : Novembre 2009
Partagez cet article :
Partager cet article avec mon réseau professionnel sur VIADEO sur VIADEO

>>
>>

Pourquoi ai-je des difficultés à progresser en réseau ?

Je dois réussir par moi-même, profiter des autres, c’est mal, je n’ai pas le temps… N’avez-vous jamais entendu une voix intérieure vous inciter à ne pas décrocher le téléphone pour solliciter un ancien collègue ? Et parfois même, c’est inconscient, vous ne parvenez tout simplement pas à passer ce fameux coup de fil.

Pourquoi une telle réaction ? Il ne s’agit ni de peur, ni de paresse. Votre inconscient croit que réseauter c’est mal. Celle-ci entre en contradiction avec les croyances intériorisées pendant l’enfance. Un ensemble de principes tirés de la morale judéo-chrétienne en cours dans nos sociétés. Peu importe leur pertinence. Dès lors que vous y accordez du crédit, ils vous paralysent.

Notre esprit est tiraillé entre activer son réseau et se conformer à ces injonctions morales : reste l’évitement, le blocage. On vous a toujours répété que l’argent ne fait pas le bonheur ? Vous allez certainement éprouver des difficultés à vous enrichir, ressentir de la culpabilité, un malaise qui, in fine, vous freine dans votre progression économique. Heureusement, il est possible de rationaliser nos blocages et les dépasser.

La démarche :
• Identifier la ou les croyance qui nous paralysent,
• Évaluer les changements de posture ou actions susceptibles d’aider à les surmonter.

Pour développer votre réseau 4 croyances limitantes entrent en jeu :
Je n'ai pas le temps
Je suis trop timide pour réseauter
Fréquenter les autres pour leur demander quelque chose, c’est mal
Les réseaux, c’est bon pour les pistonnés, les privilégiés

[ A lire aussi ]

- Le conseil du coach
9 idées pour renouer avec votre réseau, une action pour réussir.

 




Bons plans

Annuaire des réseaux