Place des réseaux avecBouygues TelecomVerisign
 
 

Idées d’ici et d’ailleurs.

Idées d’ici et d’ailleurs est le rapport d’étonnement collaboratif de Place des réseaux.
Sa vocation ? Vous donner plein d’idées pour créer ou développer votre business.
Comment ? Grâce au réseau de contributeurs de Place des réseaux.
Vous voulez, vous aussi, partager une idée ? Facile. Faites-vous connaître en nous envoyant
vos coordonnées à : mstumpf@placedesreseaux.com

EcoRéseau

Stéphane Audry : [L’Inde] ou comment sortir du carcan de la pensée cartésienne dans le business.

Stéphane Audry
Stéphane Audry, Fondateur de Mediaghat, société qui accompagne des structures privées (entreprises, équipes, académies), publiques (fédérations, institutions) ou sociales (ONG) dans leur approche marketing et terrain concernant le sport en général et l’inclusion sociale par le sport en particulier.
Suivez Stéphane Audy sur Twitter, LinkedIn et Mediaghat sur Facebook.


En France, il est d’usage, lorsque l’on se lance dans une nouvelle entreprise ou un nouveau projet, de pré-tester, anticiper, rationnaliser, en résumé être à l’image de notre cher passé cartésien.
L’approche indienne est différente, et on ne peut nier leur expertise dans le domaine de l’entreprise, qu’elle soit petite ou grande ! Si la partie en amont d’un projet est un minimum rationnelle, les indiens se fient davantage à leur intuition et surtout, ils tirent leurs principaux enseignements de la réalité du terrain. Ils considèrent souvent que c’est en faisant que l’on apprend le plus de ses réussites, et de ses échecs. Et si cela n’est pas un réflexe pour nous, il serait bon d’en tenir un peu plus compte dans le pilotage de nos projets.



Antoine Aoun : [ Australie ] Un garagiste travaille la nuit pour faciliter la vie de ses clients.

Antoine Aoun
Antoine Aoun est conférencier, coach et formateur d’entrepreneurs. Devenu paraplégique suite à une blessure de guerre, il traverse le monde sur son handbike. Ses interventions sont axées sur la motivation, la confiance et l’acceptation du changement. Antoine est aussi l’auteur de Ma Vie en 3D – Désir, Discipline, Détermination.
Son site : http://www.antoineaoun.com/
Découvrez : Pékin-Caen, la prochaine expédition d’Antoine : https://www.weplaysport.fr/projet/pekin-caen-le-defi/


« Lors d’un de nos Raids en Australie, nous devions impérativement porter en révision le camping-car qui suivait notre expédition. Arrivés dans l’après-midi à Perth, nous déposons notre véhicule dans un garage. Nous pensons reprendre la route 2 heures plus tard. Sur ce, le garagiste nous rappelle : disques de freins à remplacer, les pièces à commander. Nous lui expliquons que nous ne pouvons pas prendre un jour de retard. Sa réponse : « Pas de problème, votre véhicule sera prêt à 2 heures du matin ». Ce n’était pas un service spécial pour aventuriers. Il travaillait la nuit et ses clients en profitaient pour déposer leur voiture le soir et repartir avec le lendemain matin. Les prestations de nuit peuvent apporter beaucoup de valeur ajoutée et de réactivité dans bien d’autres domaines, par exemple les agences de traduction qui profitent du décalage horaire grâce à leurs collaborateurs à l’étranger qui entament leur journée quand elles ferment leur bureau. À quand l’ouverture en continu en France ? ».



Camille Blaise : [Web] Trouvez la meilleure ville du monde où aller travailler 1 semaine, 1 mois… ou toute la vie avec le site NomadList.

Camille Blaise
Camille Blaise, travailleur nomade, est responsable marketing de Neocamino, solution de communication web des TPE et indépendants et rédacteur du guide Comment trouver des clients par internet.

Vous rêvez de parcourir le monde et d'aller explorer les villes lointaines, tout en continuant le développement de votre business ?
NomadList est taillé pour vous : ce site recense toutes les informations à propos des destinations que vous pourriez choisir pour vous installer et travailler.
Bien sûr tous les métiers ne permettent pas de pratiquer ainsi le télétravail. Pour les indépendants ou les petites entreprises qui interagissent avec leurs clients via Internet, l'opportunité est à saisir pour peu que les modalités personnelles et familiales le permettent. Ils sont de plus en plus nombreux, chefs d'entreprise ou salariés à choisir ainsi de prendre du temps hors des murs de leur société et d'aller à la rencontre de nouveaux écosystèmes. Essayez, l'expérience fait grandir - toujours !
Alors où nous retrouvons-nous ? À Ko Samui en Thaïlande ou à Brême en Allemagne ?



Jean Michel Billaut : [ International ] Se développer à l’international sans apprendre les langues !

Jean Michel Billaut
Jean Michel Billaut : Président fondateur de l'Atelier de BNP Paribas, animateur du billautshow.tv, éditeur de la newsletter e-santé.
Pour le contacter : jmbillaut@gmail.com


Le monde, dit-on, est devenu un village, grâce à Internet. Certes, mais les différents quartiers du village planétaire ne se comprennent pas forcément, du fait des différentes langues (environ 4500, dont une quinzaine de « blockbusters »).
Exemple : Vous publiez une vidéo qui présente votre nouveau produit en français. Un Chinois, un Brésilien (…) ne vont pas la comprendre. Donc ne pas la regarder. Donc, vous allez louper un chiffre d'affaires potentiel...

Mais rassurez-vous la technologie est là ! Et dans ce domaine elle fait de très grands progrès. Car vous pouvez désormais faire sous-titrer votre vidéo en n'importe quelle langue et l'envoyer sur les grands réseaux sociaux des pays que vous voulez prospecter, avec le sous-titrage correspondant. Certes c’est encore onéreux, le travail étant réalisé par l’homme. Mais avec le développement exponentiel de l'intelligence artificielle, les coûts vont s'effondrer. IBM vient ainsi d'annoncer pour son ordinateur Watson dit de "cognitive computing", plusieurs API de sous-titrage automatique évolué.

Et ce n’est pas tout… Suite à cela un Chinois vous contacte par Skype (ou équivalent) ? Et il ne comprend que le chinois et vous que le français ? Qu'à cela ne tienne. Vous pouvez discuter comme si de rien n'était. En temps réel, la traduction se fera à la volée. Vous parlez en français… Il vous comprend en mandarin... Et vice versa. Microsoft vient ainsi d'annoncer plusieurs couples de langues pour son Skype Translator.

Et cela ne fait que commencer. Vers de nouvelles valeurs ajoutées ? L'Humanité reviendrait-elle du temps de Babel où il n'y avait dit-on qu'une seule langue ?



Oscar Boré : [ Web – Pratiques collaboratives ] Un site spécialisé dans la levée de fonds accompagne
les start-up.

Oscar Boré
Oscar Boré : En charge de la digitalisation de Rent A Car et du lab de la mobilité : https://angel.co/rent-car

Lever des fonds pour sa start-up ? Trouver un CTO ou un Co-Founder ? Rejoindre une start-up ? C’est ce qu’AngelList vous propose à cette adresse : https://angel.co.
Fondée en 2013 par l’entrepreneur chevronné Naval Ravikant (Vast, Epinions), AngelList est une interface qui propose de nombreux services dans l’écosystème des start-up.
La vocation première du site est de lever des fonds auprès d’investisseurs accrédités, mais aussi en crowdfunding auprès de particuliers. Pour cela chaque start-up va créer son profil en présentant ses produits, ses équipes, ses conseillers, ses investisseurs et ainsi offrir une description détaillée de son activité. Ensuite avec un moteur de recherche simple et intuitif, les investisseurs pourront choisir les start-up sur lesquelles placer de l’argent. C’est aussi un excellent moyen de se tenir informé de la vie entrepreneuriale aux Etats-Unis et dans le monde.
Mais AngelList est aussi un outil performant pour recruter des profils à la recherche d’une aventure entrepreneuriale. En effet, le site présente une base de profils particulièrement qualifiés à la recherche active ou non d’opportunités ce qui simplifie grandement des recrutements parfois complexes. A cela s’ajoute des intégrations avec LinkedIn, Git et Facebook qui rendent la visibilité des profils particulièrement efficace.



Alain Bosetti : [ Web – Pratiques collaboratives ] Monétisez vos « surcapacités » et réalisez des économies : la consommation collaborative s’étend aux entreprises.

Alain Bosetti
Alain Bosetti est le Co-fondateur du Groupe de communication indépendant en Personne, auquel Place des réseaux appartient. Mais aussi le Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) et Silver Economy Expo. Il intervient dans 2 émissions de BFM Business, dont la BFM académie (la saison 10 a débuté le 27 avril 2015).

AirBnb, Bedycasa, Drivy, Zilok... sont aujourd’hui entrés dans le quotidien du grand public. Le principe est simple : d’un côté, des « offreurs » qui proposent des surcapacités inexploitées (hébergement, transport, outils…). De l’autre, des « demandeurs » qui recherchent des services ou des biens au meilleur prix et qui sont plutôt ouverts à la convivialité. Le phénomène s’étend désormais aux entreprises, voici 3 exemples de consommation collaborative entre professionnels, découverts pendant des émissions de la BFM académie (saisons 9 et 10) :

Vous disposez d’un espace de vente, d’une salle de réunion ou de parkings qui ne sont pas occupés à plein temps. Voici 3 sites pour les monétiser auprès d’autres entrepreneurs. A l’inverse, vous recherchez un espace commercial éphémère, une salle de réunion ou un parking, alors vous avez peut-être une réponse à la fois économique et pratique à portée de clic.

http://www.mypopcorner.com : pour réserver des espaces de vente éphémères. Idéal pour les e-commerçants qui veulent tester leur offre dans un magasin en dur. Ou pour les entrepreneurs qui souhaitent tester un concept. Ou enfin, pour ceux qui veulent promouvoir leurs créations (vêtements, bijoux…) pendant l’été sur les lieux de vacances les plus fréquentés. Idéal aussi pour les commerçants qui disposent d’espaces commerciaux inoccupés.

https://www.bird-office.com : pour trouver encore plus facilement une salle de réunion, de formation ou de conférence.

http://zenpark.com : pour trouver une place de parking et éviter de tourner encore et encore à la recherche d’une place.

Parions que l’offre de consommation collaborative « entre professionnels » va se développer fortement dans les prochains mois.

A télécharger dans le même registre, le guide édité gratuitement par Planète Auto-Entrepreneur : Système D 2.0 ou « Comment monétiser vos talents et biens grâce aux plates-formes web ».



Gérard Caron : [ Japon ] Testez votre nouveau produit auprès de votre cible directement dans la rue !

Gérard Caron
Gérard Caron est consultant design et marques auprès des entreprises. Co-fondateur de l’agence Carré Noir. Président du prix mondial de design Pentawards. Conférencier sur l’identité visuelle au Salon SME (ex Salon des micro-entreprises).
Son site : http://admirabledesign.com


Lancer un nouveau produit, un nouveau packaging ou une nouvelle identité visuelle pour sa propre entreprise comporte des risques…
« Mon public va-t-il l’accepter, le comprendre ? » Et s’adresser à une société d’études est souvent hors de budget…

Une agence de design japonaise a trouvé une solution simple : elle installe une table dans un passage fréquenté par la cible du produit ou de la marque. Elle met sur cette table le produit à tester (ou logo...) et deux produits de ses principaux concurrents autour. Puis pose quelques questions rapides aux gens qui s’arrêtent, sur leurs préférences et les raisons de leur choix. En quelques mots. Un collaborateur filme la scène.
De retour à l’agence on extrait les mots qui reviennent systématiquement et on analyse les choix.
L’expérience prouve que les résultats sont toujours très nets. Les échanges filmés sont montés en une une vidéo synthétique et percutante qui est présentée au client à l’appui de la présentation de la création.
Coût : une demi-journée sur le terrain et une demi-journée de montage.
Info bonus : lorsque la marque concernée a ensuite fait procéder à des tests plus « académiques », leurs résultats sont toujours venus conforter les réponses de ces « flash tests » !



Fabrice Eberhardt : [E-Commerce] Vos clients rechignent à laisser leurs coordonnées bancaires en ligne ? Dites-leur de payer en espèces !

Fabrice Eberhardt
Fabrice Eberhardt est chef de projet multimédia pour Unflux / Slide by Slide.
Pour le contacter : http://www.viadeo.com/fr/company/slide-by-slide


Pour beaucoup d’acheteurs, payer en ligne reste un frein (96% des Français craignent le piratage de leur compte lorsqu’ils achètent en ligne - Étude 2014 pour TSI). Le commerçant, lui, préfère éviter d’être payé en monnaie de singe*. Une innovation évite ces deux inconvénients et allie commande en ligne et paiement en cash. Comment ça marche ? Très simple : le consommateur remplit son panier sur le site et paye en espèces dans un des points de paiement agréés sur la base d’un bon à payer envoyé par mail. Pour le commerçant en ligne, il suffit de rajouter cette solution aux autres moyens de paiement.

 

En savoir plus ?


*Les montreurs de singe s’acquittaient des péages en faisant faire des tours à leur animal (Alain Rey).